• 1. RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE Ministère de l’Industrie, de la PME et de la Promotion de l’Investissement POLITIQUE DE PROMOTION DE LA PMEEN ALGERIESAID BENDRIMIA DIRECTEUR D’ETUDES/ DIRECTION GENERALE DE LA PME MARS 2012
  • 2. Définition de la PME en Algérie La loi 01-18 du 21 décembre 2001 portant loi d’orientation pour la promotion de la PME a défini la PME et les outils de sa promotion : Toute entreprise de production de bien et/ou de services;- Employant 01 a 250 personnes- Dont le chiffre d’affaires annuel n’excède pas 2 MilliardsDA ou dont le total des bilans annuel n’excède pas 500millions de DA- Et dont le capital n’est pas détenue à 25% et plus par uneou plusieurs autres entreprises
  • 3. PRÉSENTATION DU SECTEUR DE LAPMELe nombre de PME sur la période 2002 – 2009 présente unrythme moyen de croissance variant entre 9 %, soit une moyennede 25 000 PME depuis les cinq dernières années.Cette évolution est le résultat des politiques publiques d’appui àla création et à la pérennisation de la petite et moyenne entrepriseet a permis de dépasser l’objectif de 100.000 PME défini par leProgramme 2005-2009.Au premier semestre 2011, 642.913 PME ont été déclarées, donttotalisant toutes plus de 1,6 million d’emplois.
  • 4. Les secteurs par groupes de branches: personnes morales NOMBRE DE PMENSecteurs d’activitésTAUX %PRIVEES SERVICES 167 764 46,421BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS 127 513 35,2923INDUSTRIE 61 382 16,994AGRICULTURE ET PECHE3 7741,045 SERVICES LIES AUX INDUSTRIES935 0,26 TOTAL361 368 100
  • 5. LES STRUCTURES D’APPUI A LA CREATION D’ENTREPRISES AU NIVEAU LOCALE (développer un véritable outil d’accompagnement et d’orientation des porteurs de projet) POUR AMELIORER L’ENVIRONNEMENT IMMEDIAT DES PME, DURANT LEUR CREATION ET LEUR DEVELOPPEMENTREALISATION D’UN RESEAU DE STRUCTURES D’APPUI ( 50 STRUCTURES) OBJECTIF Améliorer la qualité de l’accompagnement et d’orientation desporteurs de projet au niveau local 1 : Les centres de facilitation Les centres de facilitation constituent un espace d’animation économique destiné àrendre l’information disponible et à accompagner les porteurs de projets à concrétiserleurs projets d’investissement par une assistance technique adaptée et par la mise adisposition didées de projets pour valoriser les potentialités régionales. 2 : Les pépinières dentreprises :Les pépinières d’entreprises contribuent de manière très efficace à la réduction de lamortalité au sein de la population des PME, par des actions d’accompagnement, decoaching et de formation adaptées permettant d’améliorer le management de la PME.
  • 6. PRINCIPALES MISSIONS DES CENTRES DEFACILITATIONles centres de facilitation sont chargés , entre autres , de : offrir un guichet adapté aux besoins des créateurs dentreprises etdes entrepreneurs; développer la culture dentreprise réduire les délais de création, dexpansion et de reprise des entreprises stimuler la valorisation de la recherche par la création dun climatdéchange entre les porteurs de projets, les centres de recherches, lessociétés de conseils, les organismes de formation, les pôles technologiques
  • 7. PRINCIPALES MISSIONS DES PEPINIERESD’ENTREPRISESles pépinières sont chargées de réaliser les objectifs suivants: développer une synergie avec lenvironnement de lentreprenariat;participer à lanimation économique dans le lieu dimplantation; favoriser lémergence de projets innovants; apporter un soutien aux nouveaux créateurs dentreprises; pérenniser les entreprises accompagnées; inciter les entreprises à mieux se structurer;
  • 8. L’AGENCE NATIONALE DE DEVELOPPEMENT DE LA PME INSTRUMENT DE L’ETAT POUR LA CONDUITE DE LA POLITIQUE SECTORIELLE DE LA PME ET DE LEUR ENVIRONNEMENT: L’agence nationale de développementde la PME (ANDPME) exécutera un vaste programme de mise à niveau pouraméliorer la compétitivité des PME/TPE. Plus de 386 Milliards de DA sontmobilisés pour mettre à niveau (matériel et immatériel) 20.000 PME sur la période2010-2014Les filières d’activités ciblées: l’industrie; le BTPH; la pêche, le tourisme hôtellerie; lesservices; le transports; les services TIC.
  • 9. LA PROMOTION DE L’INNOVATION L’innovation étant un facteur clé d’amélioration de la compétitivité, Il a été institué ‘’un prix national de l’Innovation’’ organisé chaque année. Il récompense les Trois (03) meilleures PME ayant introduit une innovation de produit ou de process de production ou de management par des encouragements financiers variant de 600.000 DA à 1.000.000 DA Des forums PME/Universités sont également organisés chaque année pour favoriser l’établissement de passerelles opérationnelles entre les chercheurs universitaire et les PME.…/…
  • 10. LA PROMOTION DE L’INNOVATIONCLUSTERS = complémentarité des différentes parties prenantes au niveau macro, méso et micro Une démarche del’importance La nécessitépromotionde Élaboration des Constitution d’appuyer feuilles de route effective desstratégiquedeux clusters sousaction menéede chaquedu secteur l’innovation et forme d’actions deux clusters: avec l’appui de cluster ,de l’agroencourager le pilotes dans la identification formation, réseautagefilière de la tomateDEVED-GIZ des régions etcoaching , PME/agri/R& industrielle et ladesignation des appui et D filière des dattestask-forces pérennisation
  • 11. PROMOTION DE L’INNOVATIONCOLLABORATION INTERSECTORIELLESYsoutien Financier&Mesures IncitativesNEPME & RechercheR innovationscientifique etdéveloppementtechnologiqueGIE
  • 12. LA PROMOTION DE L’INNOVATIONLa Mise en place des Centres Techniques Industriels (CTI) véritables garants de la réussite de tout programme de mise à niveau et d’appui à l’innovation : La promulgation du décret exécutif portant création du CentreTechnique des Industries Mécaniques et de la transformation desMétaux (CTIME) ; L’introduction d’un projet de décret exécutif portant création d’unCentre Technique des Industries Agro-alimentaires dontl’emplacement est prévu à Boumerdès Les études de faisabilité des centres techniques des industriespharmaceutiques , des industries électriques & électroniques , de laChimie et de l’emballage ( packaging) sont engagées .
  • 13. PROMOTION DE L’INNOVATION COLLABORATION INTERSECTORIELLEPOTENTIEL SCIENTIFIQUE PROMETTEUR :38 000 mille enseignants-chercheursPassage de 783 laboratoires agrées à 900 laboratoires …/…
  • 14. PROMOTION DE L’INNOVATION COLLABORATION INTERSECTORIELLE Avec l’application progressive, depuis l’année universitaire 2003-2004,du système Licence-Master-Doctorat (LMD), Pour une accumulation et acquisition d’un savoir-faire et aux finsd’assurer le transfert technologique , l’Algérie a opéré larestructuration de la recherche en associant l’ensemble desdépartements ministériels et des secteurs socio-économiques et enfaisant participer l’ensemble du potentiel humain scientifique nationalainsi que la communauté scientifique algérienne résident à l’étranger.…/…
  • 15. PROMOTION DE L’INNOVATIONCOLLABORATION INTERSECTORIELLE Loi n° 08-05 (23 Février 2008) modifiant et complétant la loi n° 98-11(22 Aout 1998):Programme quinquennal de Recherche Scientifique et DéveloppementTechnologique 2008 -20121.2 Milliard Euros (~1.2% PIB)Le Fonds National de la Recherche Scientifique (FNRSDT), a pour mission la mise en œuvre, dans un cadre collégial et intersectoriel, de la politique nationale de recherche scientifique et de développement scientifique.Il y’a eu aussi La mise en place graduelle des organes institutionnels, tels que : Comités sectoriels permanents (CSP), Comités intersectoriels (CIS) Conseil national d’évaluation (CNE),
  • 16. PROMOTION DE L’INNOVATION COLLABORATION INTERSECTORIELLE La R&D est structurée en 34Programmes Nationaux de Recherche( PNR) couvrant tous les secteurssocio-économiques ; 2577 Projets de recherche ont étésélectionnés et lancés (Mai 2011) Lancement d’un appel pour projetsinnovants (à partir de Juin 2011)…/…
  • 17. PROMOTION DE L’INNOVATIONCOLLABORATION INTERSECTORIELLE
  • 18. Faciliter l’accès des PME à des sources de financementadaptées Depuis 2009 le Gouvernement a mis en place une démarche coordonnée pour faciliter l’accès des PME au financement et diversifier l’offre financière L’ensemble de ces mesures a été pris en charge dans le cadre des dispositions introduites dans le cadre de la loi de finances complémentaire 2009
  • 19. - Diversifier l’offre de garantie en couvrant notamment les crédits à courtterme ou d’exploitation accompagnant les crédits d’investissement déjàgarantis ainsi que les apports en fonds propres apportés éventuellement pardes sociétés de capital investissement;- Assimiler la garantie de la CGCI-PME et du FGAR à une garantie de l’Etat.- Créer des fonds de garanties spécialisées ( tourisme, environnement,nouvelles technologies, certaines filières agroalimentaires etc.).- Rendre opérationnelle le fonds de bonification du taux d’intérêt sur lesinvestissements, ainsi que les fonds d’investissement.- Création de fonds d’investissement locaux et des sociétés de capitalrisques et de leasing- Augmenter le niveau de la garantie financière accordée par la CGCI-PMEde 50 à 250 millions de DA.- la consolidation de la formation des ressources humaines des institutionsbancaires
  • 20. OBJECTIF GLOBAL:PROMOTION ET DE DEVELOPPEMENT DE LA PME,ENCOURAGEMENT D’UNE ECONOMIE HORSHYDROCARBURECréation de 200.000 nouvelles PMEMise à niveau de 20.000 PMEEn réduisant les contraintes actuelles liées à lacréation d’entreprise et à leur pérennisation et en favorisant l’émergence d’un climat des affairespropice à leur croissance.
  • 21. Création du Centre National de Développement de la Sous-Traitance Identifier les capacités de sous-traitance par filière et domaine d’activité etrecenser l’offre et la demande nationale en vu de construire des bases dedonnées, Mener toutes études favorisant l’intégration économique (l’essaimage, ledélestage) et Participer et animer des enquêtes sur les secteurs potentiels de lasous-traitance;Elaborer des actions d’information, de formation et d’animation susceptibles defavoriser la promotion de la sous-traitance et le partenariat; 25
  • 22. L’OBSERVATOIRE NATIONAL DE LA PME ET DE L’ENTREPRENARIAT DEVELOPPEMENT DE LA FONCTION VEILLE ECONOMIQUE ET TECHNOLOGIQUE POUR ASSURER UNE MEILLEURE COMPETITIVITEDES PME
  • 23. LA CREATION DE L’OBSERVATOIRE NATIONAL DE LA PME Les principaux axes d’intervention de l’observatoire: La veille économique et technologique, Propose aux pouvoirs publics les mesures d’aide, de soutien et depromotion à développer à l’égard des PME en fonction des évolutions destendances L’ analyse et le suivi des tendances de l’évolution de l’environnement de laPME27
  • 24. Je vous remercie pour votre aimable attentionMINISTERE DE L’INDUSTRIE, DE LA PME ET DE LA PROMOTION DE L’INVESTISSEMENTM. BENDRIMIA SAIDDIRECTEUR D’ETUDES DIRECTION GENERALE DE LA PMETEL : 0021321239711 FAX : 0021321230588 EMAIL: s.bendrimia@mipmepi.gov.dz WEB: www.mipmepi.gov.dz
    Please download to view
  • All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
    ...

    Politique de promotion de la pme en algérie

    by idriss-blm

    on

    Report

    Download: 2

    Comment: 0

    2,993

    views

    Comments

    Description

    Download Politique de promotion de la pme en algérie

    Transcript

    • 1. RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE Ministère de l’Industrie, de la PME et de la Promotion de l’Investissement POLITIQUE DE PROMOTION DE LA PMEEN ALGERIESAID BENDRIMIA DIRECTEUR D’ETUDES/ DIRECTION GENERALE DE LA PME MARS 2012
  • 2. Définition de la PME en Algérie La loi 01-18 du 21 décembre 2001 portant loi d’orientation pour la promotion de la PME a défini la PME et les outils de sa promotion : Toute entreprise de production de bien et/ou de services;- Employant 01 a 250 personnes- Dont le chiffre d’affaires annuel n’excède pas 2 MilliardsDA ou dont le total des bilans annuel n’excède pas 500millions de DA- Et dont le capital n’est pas détenue à 25% et plus par uneou plusieurs autres entreprises
  • 3. PRÉSENTATION DU SECTEUR DE LAPMELe nombre de PME sur la période 2002 – 2009 présente unrythme moyen de croissance variant entre 9 %, soit une moyennede 25 000 PME depuis les cinq dernières années.Cette évolution est le résultat des politiques publiques d’appui àla création et à la pérennisation de la petite et moyenne entrepriseet a permis de dépasser l’objectif de 100.000 PME défini par leProgramme 2005-2009.Au premier semestre 2011, 642.913 PME ont été déclarées, donttotalisant toutes plus de 1,6 million d’emplois.
  • 4. Les secteurs par groupes de branches: personnes morales NOMBRE DE PMENSecteurs d’activitésTAUX %PRIVEES SERVICES 167 764 46,421BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS 127 513 35,2923INDUSTRIE 61 382 16,994AGRICULTURE ET PECHE3 7741,045 SERVICES LIES AUX INDUSTRIES935 0,26 TOTAL361 368 100
  • 5. LES STRUCTURES D’APPUI A LA CREATION D’ENTREPRISES AU NIVEAU LOCALE (développer un véritable outil d’accompagnement et d’orientation des porteurs de projet) POUR AMELIORER L’ENVIRONNEMENT IMMEDIAT DES PME, DURANT LEUR CREATION ET LEUR DEVELOPPEMENTREALISATION D’UN RESEAU DE STRUCTURES D’APPUI ( 50 STRUCTURES) OBJECTIF Améliorer la qualité de l’accompagnement et d’orientation desporteurs de projet au niveau local 1 : Les centres de facilitation Les centres de facilitation constituent un espace d’animation économique destiné àrendre l’information disponible et à accompagner les porteurs de projets à concrétiserleurs projets d’investissement par une assistance technique adaptée et par la mise adisposition didées de projets pour valoriser les potentialités régionales. 2 : Les pépinières dentreprises :Les pépinières d’entreprises contribuent de manière très efficace à la réduction de lamortalité au sein de la population des PME, par des actions d’accompagnement, decoaching et de formation adaptées permettant d’améliorer le management de la PME.
  • 6. PRINCIPALES MISSIONS DES CENTRES DEFACILITATIONles centres de facilitation sont chargés , entre autres , de : offrir un guichet adapté aux besoins des créateurs dentreprises etdes entrepreneurs; développer la culture dentreprise réduire les délais de création, dexpansion et de reprise des entreprises stimuler la valorisation de la recherche par la création dun climatdéchange entre les porteurs de projets, les centres de recherches, lessociétés de conseils, les organismes de formation, les pôles technologiques
  • 7. PRINCIPALES MISSIONS DES PEPINIERESD’ENTREPRISESles pépinières sont chargées de réaliser les objectifs suivants: développer une synergie avec lenvironnement de lentreprenariat;participer à lanimation économique dans le lieu dimplantation; favoriser lémergence de projets innovants; apporter un soutien aux nouveaux créateurs dentreprises; pérenniser les entreprises accompagnées; inciter les entreprises à mieux se structurer;
  • 8. L’AGENCE NATIONALE DE DEVELOPPEMENT DE LA PME INSTRUMENT DE L’ETAT POUR LA CONDUITE DE LA POLITIQUE SECTORIELLE DE LA PME ET DE LEUR ENVIRONNEMENT: L’agence nationale de développementde la PME (ANDPME) exécutera un vaste programme de mise à niveau pouraméliorer la compétitivité des PME/TPE. Plus de 386 Milliards de DA sontmobilisés pour mettre à niveau (matériel et immatériel) 20.000 PME sur la période2010-2014Les filières d’activités ciblées: l’industrie; le BTPH; la pêche, le tourisme hôtellerie; lesservices; le transports; les services TIC.
  • 9. LA PROMOTION DE L’INNOVATION L’innovation étant un facteur clé d’amélioration de la compétitivité, Il a été institué ‘’un prix national de l’Innovation’’ organisé chaque année. Il récompense les Trois (03) meilleures PME ayant introduit une innovation de produit ou de process de production ou de management par des encouragements financiers variant de 600.000 DA à 1.000.000 DA Des forums PME/Universités sont également organisés chaque année pour favoriser l’établissement de passerelles opérationnelles entre les chercheurs universitaire et les PME.…/…
  • 10. LA PROMOTION DE L’INNOVATIONCLUSTERS = complémentarité des différentes parties prenantes au niveau macro, méso et micro Une démarche del’importance La nécessitépromotionde Élaboration des Constitution d’appuyer feuilles de route effective desstratégiquedeux clusters sousaction menéede chaquedu secteur l’innovation et forme d’actions deux clusters: avec l’appui de cluster ,de l’agroencourager le pilotes dans la identification formation, réseautagefilière de la tomateDEVED-GIZ des régions etcoaching , PME/agri/R& industrielle et ladesignation des appui et D filière des dattestask-forces pérennisation
  • 11. PROMOTION DE L’INNOVATIONCOLLABORATION INTERSECTORIELLESYsoutien Financier&Mesures IncitativesNEPME & RechercheR innovationscientifique etdéveloppementtechnologiqueGIE
  • 12. LA PROMOTION DE L’INNOVATIONLa Mise en place des Centres Techniques Industriels (CTI) véritables garants de la réussite de tout programme de mise à niveau et d’appui à l’innovation : La promulgation du décret exécutif portant création du CentreTechnique des Industries Mécaniques et de la transformation desMétaux (CTIME) ; L’introduction d’un projet de décret exécutif portant création d’unCentre Technique des Industries Agro-alimentaires dontl’emplacement est prévu à Boumerdès Les études de faisabilité des centres techniques des industriespharmaceutiques , des industries électriques & électroniques , de laChimie et de l’emballage ( packaging) sont engagées .
  • 13. PROMOTION DE L’INNOVATION COLLABORATION INTERSECTORIELLEPOTENTIEL SCIENTIFIQUE PROMETTEUR :38 000 mille enseignants-chercheursPassage de 783 laboratoires agrées à 900 laboratoires …/…
  • 14. PROMOTION DE L’INNOVATION COLLABORATION INTERSECTORIELLE Avec l’application progressive, depuis l’année universitaire 2003-2004,du système Licence-Master-Doctorat (LMD), Pour une accumulation et acquisition d’un savoir-faire et aux finsd’assurer le transfert technologique , l’Algérie a opéré larestructuration de la recherche en associant l’ensemble desdépartements ministériels et des secteurs socio-économiques et enfaisant participer l’ensemble du potentiel humain scientifique nationalainsi que la communauté scientifique algérienne résident à l’étranger.…/…
  • 15. PROMOTION DE L’INNOVATIONCOLLABORATION INTERSECTORIELLE Loi n° 08-05 (23 Février 2008) modifiant et complétant la loi n° 98-11(22 Aout 1998):Programme quinquennal de Recherche Scientifique et DéveloppementTechnologique 2008 -20121.2 Milliard Euros (~1.2% PIB)Le Fonds National de la Recherche Scientifique (FNRSDT), a pour mission la mise en œuvre, dans un cadre collégial et intersectoriel, de la politique nationale de recherche scientifique et de développement scientifique.Il y’a eu aussi La mise en place graduelle des organes institutionnels, tels que : Comités sectoriels permanents (CSP), Comités intersectoriels (CIS) Conseil national d’évaluation (CNE),
  • 16. PROMOTION DE L’INNOVATION COLLABORATION INTERSECTORIELLE La R&D est structurée en 34Programmes Nationaux de Recherche( PNR) couvrant tous les secteurssocio-économiques ; 2577 Projets de recherche ont étésélectionnés et lancés (Mai 2011) Lancement d’un appel pour projetsinnovants (à partir de Juin 2011)…/…
  • 17. PROMOTION DE L’INNOVATIONCOLLABORATION INTERSECTORIELLE
  • 18. Faciliter l’accès des PME à des sources de financementadaptées Depuis 2009 le Gouvernement a mis en place une démarche coordonnée pour faciliter l’accès des PME au financement et diversifier l’offre financière L’ensemble de ces mesures a été pris en charge dans le cadre des dispositions introduites dans le cadre de la loi de finances complémentaire 2009
  • 19. - Diversifier l’offre de garantie en couvrant notamment les crédits à courtterme ou d’exploitation accompagnant les crédits d’investissement déjàgarantis ainsi que les apports en fonds propres apportés éventuellement pardes sociétés de capital investissement;- Assimiler la garantie de la CGCI-PME et du FGAR à une garantie de l’Etat.- Créer des fonds de garanties spécialisées ( tourisme, environnement,nouvelles technologies, certaines filières agroalimentaires etc.).- Rendre opérationnelle le fonds de bonification du taux d’intérêt sur lesinvestissements, ainsi que les fonds d’investissement.- Création de fonds d’investissement locaux et des sociétés de capitalrisques et de leasing- Augmenter le niveau de la garantie financière accordée par la CGCI-PMEde 50 à 250 millions de DA.- la consolidation de la formation des ressources humaines des institutionsbancaires
  • 20. OBJECTIF GLOBAL:PROMOTION ET DE DEVELOPPEMENT DE LA PME,ENCOURAGEMENT D’UNE ECONOMIE HORSHYDROCARBURECréation de 200.000 nouvelles PMEMise à niveau de 20.000 PMEEn réduisant les contraintes actuelles liées à lacréation d’entreprise et à leur pérennisation et en favorisant l’émergence d’un climat des affairespropice à leur croissance.
  • 21. Création du Centre National de Développement de la Sous-Traitance Identifier les capacités de sous-traitance par filière et domaine d’activité etrecenser l’offre et la demande nationale en vu de construire des bases dedonnées, Mener toutes études favorisant l’intégration économique (l’essaimage, ledélestage) et Participer et animer des enquêtes sur les secteurs potentiels de lasous-traitance;Elaborer des actions d’information, de formation et d’animation susceptibles defavoriser la promotion de la sous-traitance et le partenariat; 25
  • 22. L’OBSERVATOIRE NATIONAL DE LA PME ET DE L’ENTREPRENARIAT DEVELOPPEMENT DE LA FONCTION VEILLE ECONOMIQUE ET TECHNOLOGIQUE POUR ASSURER UNE MEILLEURE COMPETITIVITEDES PME
  • 23. LA CREATION DE L’OBSERVATOIRE NATIONAL DE LA PME Les principaux axes d’intervention de l’observatoire: La veille économique et technologique, Propose aux pouvoirs publics les mesures d’aide, de soutien et depromotion à développer à l’égard des PME en fonction des évolutions destendances L’ analyse et le suivi des tendances de l’évolution de l’environnement de laPME27
  • 24. Je vous remercie pour votre aimable attentionMINISTERE DE L’INDUSTRIE, DE LA PME ET DE LA PROMOTION DE L’INVESTISSEMENTM. BENDRIMIA SAIDDIRECTEUR D’ETUDES DIRECTION GENERALE DE LA PMETEL : 0021321239711 FAX : 0021321230588 EMAIL: s.bendrimia@mipmepi.gov.dz WEB: www.mipmepi.gov.dz
  • Fly UP