Prsentation l'cole Jeanne Mance, Parking-Day 2014

  • Published on
    21-Jun-2015

  • View
    151

  • Download
    0

DESCRIPTION

Prsentation de Pierre Rogu, juriste, spcialis en scurit routire et en droit municipal, lors de la confrence 'La scurit routire de nos jeunes; quel est le rle de lcole ?' l'cole Jeanne Mance, le 19 septembre 2014.

Transcript

1. La scurit routiredes enfants : le rlede lcolePierre Rogu 2. Prmisse Une personne capable assure dabord sa propre scurit par ladoptionde normes sociales avant den appeler ltat 3. Plan dintroduction La scurit routire : les normes et le risque Le processus de cration des rgles de circulation chez lEnfant La place de lEnfant dans la ville Le rle de lcole ? 4. La scurit routire :2 dimensions Une personne produit des dplacements dans lespace public, ce quinest possible que par le partage de cet espace entre tous les usagers En ville, les interactions sociales entre les usagers sont ncessairementplus nombreuses et diversifies Le Code de la scurit routire a pour finalit dorganiser lescomportements dans les situations de confrontation de territoires :normes institutionnelles de rle Les normes sociales de rle rgissent les comportements quotidiens dedplacement 5. Les normesinstitutionnelles derle Fixes par linstitution comptente Attendues de chacun(e) En fonction de son statut et de sa position dans lespace routier (ex :auto, vlo, piton, etc...) Relation entre les personnes arbitre par ltat ( rgles arbitraires ) 6. Les normes socialesde rle Adaptation et interprtation des normes institutionnelles par les groupessociaux et les individus Le comportement de chacun varie en fonction de sa proprereprsentation du rle quil occuppe dans lespace un moment donn(ex : piton) Le comportement de chacun(e) varie en fonction de la distance plus oumoins grande quil prend avec les normes institutionnelles (prise de rle) Le comportement de chacun(e) varie en fonction de la reprsentationquil(elle) sest construite des rles complmentaires ( les autresgroupes dusagers que lon ctoie dans une ville ) 7. Risque routier Cest lattachement plus ou moins fort lensemble de ces normes (oucertaines dentre elles ) qui cr le risque routier, parce que la doubleinfluence des normes cr une confusion des rles Attachement la loi : ma verte, ta rouge, mon chemin, ta bandecyclable etc... Attachement aux normes sociales ad hoc : logique de dplacement(momentum), prsence ou absence des autres, prsence denfants ouautres personnes plus vulnrables, scurit personnelle (vlo) 8. Objectif des normes Anticiper le comportement dautrui en fonction du rle que celui-cioccupe dans lespace public et des rgles lies ce rle La connaissance des normes institutionnelles ne suffit donc pas Apprendre les normes sociales : par lobservation de la rgularit descomportements tout en les diffrenciant selon les groupes sociaux (onle fait!) 9. Conclusion Plus les normes sociales sloignent des normes institutionnelles, plusle comportement des autres sera difficile anticiper => sentiment Lobservation des comportements par lenfant peut lamener penser(par exemple) que lutilisation du feu piton dpend de la prsence devhicules mais que sa couleur na aucune importance De mme, lenfant vlo peut penser aisment que le cycliste na pas respecter les lumires rouges, mais doit vrifier la prsence dautresusagers (autos) 10. Le processus de cration des rgles decirculation chez lEnfant (normes morales etconventionnelles) Construit ses propres rgles partir de la confrontation de sesdiffrents milieux de vie : cole, famille et amis = il peut rpondre auxrgles de lcole et rpondre dautres rgles issues de son milieufamilial par exemple Lenfant cherche justifier son comportement et expliquer ce quilobserve quotidiennement Exemple : lenfant dclare connatre des rgles et sy conformer, maisen adopte dautres sur le trajet de lcole (Pr. Marie-Axelle Grani,2004, L'ducation routire chez l'enfant: valuations d'actionsducatives. Apports de la recherche en psychologie du dveloppement la comprhension de l'enfant en scurit routire. Rapport INRETSn254, Arcueil, les collections de lINRETS) Lenfant apprend donc les normes sociales de manire active : ilcherche les comprendre, et construit entre elles une distinctionfonde sur ses expriences dinteractions sociales 11. Le processus de cration des rgles decirculation chez lEnfant (normes morales etconventionnelles) Normes morales : issues dun comportement gnral et rgulier, non soumises aucontexte Normes conventionnelles : issues dun comportement hasardeux et irrgulier,soumises au contexte et variables selon les personnes en autorit Exemple : ceinture de scurit larrire vs. lavant du vhicule (Granier, 2004);transgression de lutilisation dun passage pitons observe comme conforme unenorme sociale selon le contexte cause des comportements irrguliers des autrespitons observs rgulirement par les enfants ( Pr. Marie-Axelle Grani et GraldineEspiau (2010), Reprsentations de lespace routier et autonomie du jeuneadolescent piton , dans Isabelle Danic, Oliver David et Sandrine Depeau, Enfantset jeunes dans les espaces au quotidiens, Rennes, Presses Universitaires de Rennes,pp. 49-60) DONC : le dveloppement des rgles chez lEnfant ne dpend pas seulement desparents ou autres partenaires interactifs, mais plutt des interactions sociales elles-mmes Les ractions de lentourage face la transgression et les justifications par autrui decette transgression entranent aussi diffrentes catgorisations des rgles par lEnfant(morales ou conventionnelles) 12. Le respect des rglespar lEnfant Cest linternalisation des rgles qui assure leur respect par lEnfant ( inscription dans sesvaleurs personnelles) Plus lenfant catgorise une rgle comme morale, plus il la respectera (rgularit et conformitdes comportements observs, prise de conscience de son bien-tre, de sa scurit, ) En revanche, des attitudes de minimisation du risque par lenfant proviennent des rgles quilconsidre conventionnelles (je lai dj vu faire) = moindre niveau dinternalisation tude rcente sur les enfants vlo : le niveau dinternalisation des rgles vlo est unfacteur inhibiteur des comportements risque ( Granier, 2010, Diffrence de sexe et rle delinternalisation sur la prise de risque des enfants vlo , Recherche - Transports - Scurit, paratre ) = Meilleur autocontrle comportemental Important : les strotypes sexuels influencent grandement les pratiques ducatives desenfants. Tolrance de la prise de risque chez le garon, apprentissage de lvitement durisque chez la fille. Si accident, le comportement du garon sera compris comme unetransgression de la rgle, alors que celui de la fille comme une mauvaise prise en compte durisque (Barbara Morrongiello et Kerri Hogg, 2004, Mothers reactions to childrenmisbehaving in ways that can lead to injury : implications for gendre differences in children risktaking and injuries , Sex Roles, pp. 103-118) 13. La place de lenfant dans la ville: le rapport environnement- Perspective existante dpepueis rless aonnnesn 19e60 en AN (environnement-personne) Lenfant est la fois influenc par son milieu de vie et capable delinfluencer en retour (lien avec les normes morales et sociales) =dualit du rle de lenfant Vit-on dans la mme ville ? Oui, lorsque lon pense la dimensiongographique, non lorsque lon pense aux comportements qui ycoexistent (Karl Koffka, 1963, Principles of Gestalt psychology, NewYork, Harcourt Brace) = Thorie de lenvironnement vcu : permet de lire la ville par les yeuxdes enfants Lieux de repli , quartiers mieux adapts aux jeunes, notammentdans les milieu suburbains (plus de mobilit, mais plus dautomobilit) 14. La place de lenfantdans la ville : mise enoeuvre UNESCO : Grandir en ville (depuis 1970) = collaboration enfants - adultes commecochercheurs dans lvaluation de leur environnement direct et dans la planification deschangements apporter Montral : 2007 : lattractivit du quartier est clairement lie la possibilit dune interactionphysique et sociale. Utiliser lespace, ladapter, se lapproprier (physique); partager lespaceensemble, raliser des activits collectives. Les milieux recherchs par les enfants dtiennent des caractristiques qui les rendentaccessibles, sains et conviviaux pour tous. ACTION 21 (1992), ONU : prise en compte des enfants, reconnus comme partie importantede la socit = stratgie cl dans latteinte dun dveloppement durable : il faut que lesjeunes du monde entier prennent une part active toutes les dcisions qui touchent leur vieactuelle et leur avenir. [...] la jeunesse apporte [...] un point de vue original dont il faut tenircompte (ONU, 1992 : 25.2) Forum urbain mondial (Habitat III), 2006, Vancouver : les enfants reprsentent une proportionimportante de la population urbaine et leur participation dans la prise de dcision en ce quiconcerne leur environnement immdiat est profitable. DONC : cela suppose un changement radical de paradigme de conception et de gestion de laville 15. Le rle de lcole cole : milieu de vie, milieu dapprentissage cole : institution sociale Le rle des parents dans lcole Le rle de lcole dans lenvironnement (propositions aux autorits parprojets inclusifs) Lcole : personne participative