Baromètre EY du capital risque en France - Bilan annuel 2015

  • Published on
    16-Apr-2017

  • View
    21.249

  • Download
    1

Transcript

Baromtre du capital risque en France #EYBaroCR Bilan annuel 2015 Baromtre EY du capital risque en France .. Bilan annuel 2015 Franck Sebag Associ EY en charge du secteur VC-IPO en France Quelle anne ! Avec prs de 2 milliards deuros de fonds levs en France en 2015, les investissements en faveur des start-ups franaises ont franchi un nouveau cap et explos les compteurs des pronostics les plus optimistes, pour atteindre 1,809 Md en 484 oprations. Il faut dire que lanne avait dmarr sur des chapeaux de roue : au premier semestre 2015 dj, les fonds levs (759 M en 244 oprations) atteignaient en effet presque le niveau des montants levs sur lensemble de lanne 2014 (897M en 372 oprations). La France conserve sa 3me place sur le podium des pays europens, derrire le Royaume-Uni et lAllemagne, en termes de montants levs. Dans le sillage de lexcellent cru 2014, un nouveau cap a galement t franchi cette anne en termes de volumes doprations, avec deux leves de plus de 100M. On observe une augmentation du ticket moyen avec 3,7 M, contre 3,1 M en 2014, et un grand nombre doprations suprieures 10M. Ces gros tickets ont t concentrs principalement dans le secteur des Services Internet. Blablacar, qui stait dj distingue lanne dernire par une leve de fonds record de 100 M$ (73M), domine nouveau le palmars en 2015 avec une leve spectaculaire de 177M, salue dans un tweet du Ministre de lconomie : Bienvenue chez les (trs) grands. Et bravo ! . Valorise 1,6 Md$, la start-up a rejoint le club trs pris des 147 licornes au monde. Saluons galement la leve de fonds de 100 M ralise par la start-up toulousaine Sigfox, oprateur tlcom spcialis dans les objets connects, qui peut laisser prsager une prochaine entre dans le club trs ferm des licornes franaises. Les Cassandre verront dans ces chiffres spectaculaires, jamais vus depuis les annes 2000, le spectre de la bulle planer nouveau sur les valeurs Internet et technologiques. Cette analyse, qui peut se comprendre lorsque lon se base sur la seule similitude des chiffres entre 2000 et 2015, doit cependant tre nuance la lumire de fondamentaux totalement diffrents. Tout dabord, la barrire lentre que reprsentait le cot de lancement sest leve : l o il fallait lentrepreneur un capital de dpart de 5M $ en 1995, aujourdhui, les technologies dopen source et la diminution des frais de stockage ont fait considrablement baisser cette somme (environ 5K $ en 2014). Ensuite, la maturit digitale et technologique des utilisateurs ouvre ces start-up born global un accs immdiat ce march mondial taille critique. Enfin, rappelons que les consommateurs que nous sommes nont jamais t aussi avides en matire dutilisation de nouveaux services. Des chiffres, certes record en 2015, mais qui traduisent une transformation profonde lheure o nous changeons de cycle et de modles conomiques. Lcosystme du financement est bien l, et a dmontr son efficacit, pour preuve le dynamisme sans prcdent de lentrepreneuriat franais, mais il est urgent de passer la vitesse suprieure. Car si lagglomration parisienne abrite 12 000 jeunes pousses, dont 4 000 dans Paris intra-muros, soit plus qu Londres ou Berlin, la France, avec 1 licorne arrive encore en 5me position du palmars des 39 licornes de la zone EMEIA, derrire le Royaume-Uni, la Sude, lAllemagne et la Russie. Au-del de ce benchmark europen, cest en traversant lAtlantique que lon peut saisir lurgence de mobiliser la force de frappe du financement pour faire grandir des licornes franaises : les champions agiles de la nouvelle conomie cots au Nasdaq affichent une jeunesse insolente, linstar des GAFA gs en moyenne de moins de 30 ans, l o notre CAC 40 pourrait faire figure de panthon du haut de ses 101 dge moyen. Gageons que le dynamisme exponentiel et ininterrompu depuis 3 ans du capital risque en France saura relancer notre ascenseur conomique pour propulser nos jeunes pousses dans les pas de jeunes gants comme Alphabet, devenue dsormais la plus grosse capitalisation boursire au monde. La France, ce pays qui cre des start-up la chane ! , Capital, 09/06/2015 Baromtre EY du capital risque en France .. Bilan annuel 2015 2013 2014 2015 Historique 1,809 Md levs en 484 oprations avec un montant moyen de 3,7 M. #EYBaroCR 973 M pour 386 oprations 897 M pour 372 oprations 1,809 Md pour 484 oprations Baromtre EY du capital risque en France .. Bilan annuel 2015 Investissements par secteur Le secteur des Services Internet domine le palmars En 2015, les gros tickets ont t concentrs principalement dans le secteur des Services Internet, qui retrouve sa premire place, cde momentanment au premier semestre au secteur technologique, dans le Top 5 sectoriel en attirant un tiers des investissements cette anne soit presque deux fois plus de capitaux que lanne dernire (609 M en 2015 contre 347 M en 2014). Notons que la Fintech, qui avait fait une entre trs remarque au premier semestre 2015 dans ce Top 5, maintient sa 5me place avec 79 M levs en 16 oprations. #EYBaroCR Baromtre EY du capital risque en France .. Bilan annuel 2015 Investissements par stade de maturit 2015 Total des investissements Montant moyen investi 2014 Total des investissements Montant moyen investi #EYBaroCR Baromtre EY du capital risque en France .. Bilan annuel 2015 Top 5 des investissements #EYBaroCR Baromtre EY du capital risque en France .. Bilan annuel 2015 Interview Sbastien Fabre Prsident Directeur Gnral & fondateur de Vestiaire Collective Cre en 2009, la plateforme communautaire dachat- vente de vtements et daccessoires de mode doccasion, luxe et haut de gamme, a finalis en septembre une leve de fonds de 33 millions deuros. Retour sur lune des 5 meilleures leves de lanne, mene par Eurazeo Croissance, nouvel investisseur au capital, et accompagne des investisseurs historiques Idinvest Partners, Balderton Capital, Cond Nast et Ventech. 1) Votre leve de fonds de 33 millions deuros fait partie du TOP 5 des leves 2015 en France, comment sest-elle passe ? Elle sest trs bien droule ! Nous sommes entrs dans une phase dhyper croissance, avec un business model tabli et mature : dans ces conditions, il est forcment plus facile de lever de largent. Pour chaque tour, nous avons eu la chance de pouvoir choisir la typologie des investisseurs que nous voulions faire rentrer notre board et apporter ainsi de la valeur ajoute. Nous voulions nos cts des investisseurs ayant une philosophie entrepreneuriale, qui, au-del dtre dans une simple logique de reporting, nous accompagneraient dans chaque tape de notre dveloppement. 2) Pourquoi avoir lev une telle somme ? Les premires annes de Vestiaire Collective ont t consacres au dveloppement de loutil afin de nous permette davoir un catalogue darticles divers, de qualit, et diffrenciants de nos concurrents. Nous avons russi, en quelques annes, crer en Europe une vraie place de march, constitue dune vingtaine de pays qui alimentent notre plateforme et gnrent des ventes dans une quarantaine de pays. Si aujourdhui, nous ne sommes pas encore rentables, cette leve de fonds va nous permettre, dune part daller la profitabilit totale du groupe, mais aussi de poursuivre notre croissance sur le territoire europen et enfin daborder progressivement le march Nord-Amricain, qui est aujourdhui le plus grand march e-commerce au monde. Notre ambition est de devenir dici 3 ans le leader mondial de la vente de produits de mode doccasion en ligne. 3) Les investissements en faveur de lconomie collaborative se multiplient ces dernires annes, comment lexpliquez-vous ? De manire gnrale, on sent une tendance de fond et un veil de la conscience collective en faveur de cette sphre de lconomie collaborative et circulaire. Baromtre EY du capital risque en France .. Bilan annuel 2015 Interview Sbastien Fabre Prsident Directeur Gnral & fondateur de Vestiaire Collective Suite question 3 Aujourdhui, nous regardons tous lconomie avec un il diffrent et ce type de plateforme revt une forte dimension conomique, sociale et environnementale, qui peut expliquer lengouement des investisseurs. Si nous prenons notre exemple, il y avait un vrai intrt remettre sur le march des articles forte valeur ajoute qui dormaient dans les placards de nos utilisatrices. Dune certaine manire, nous avons dmocratis le luxe en permettant population plus jeune et moins aise davoir accs ces pices haut de gamme prix rduits. 4) Comment vous dmarquez-vous de vos concurrents auprs des investisseurs ? Les investisseurs ont apprci notre approche respectant les codes de lindustrie de la mode. En effet, en apportant de la rassurance et de lthique au march secondaire, nous permettons aux articles peu ports des saisons prcdentes de trouver un nouveau souffle en conservant une cote leve. Notre modle est unique et possde trois piliers. En amont, notre quipe de stylistes slectionne les articles en fonction de critres de style et de saison. En aval, chaque produit est soigneusement contrl et authentifi par notre quipe dexperts, avant dtre expdi son acheteur final. Enfin, nous avons intgr trs rapidement une dimension communautaire qui permet nos 4 millions dutilisateurs, passionns de mode, dchanger sur la plateforme. 5) 2015 a t une anne record en termes dinvestissement, notamment en France, comment voyez-vous lanne 2016 ? Je suis extrmement confiant ! Nous avons cr Vestiaire Collective il y a six ans, nous avons vu les choses voluer en France, et cest dailleurs pour cette raison que nous avons fait notre dernier tour avec un fonds franais. Je me souviens de cette phrase qui disait en France, nous navons pas de ptrole mais nous avons des ides : elle rsume mon sens assez bien ltat desprit de la French touch . La France est une vraie terre dinnovation, de crativit avec une forte culture entrepreneuriale, dsormais reconnue et loue de toutes parts. Si bien quaujourdhui, les investisseurs Franais, jadis focaliss sur lamorage, arrivent financer aujourdhui du Late Stage Venture. Nous avons tout le potentiel pour nous rapprocher de manire organique vers la deuxime place europenne ! Baromtre EY du capital risque en France .. Bilan annuel 2015 Perspective europenne Top 3 des investissements au sein de lUE en 2015 Avec prs de 2 milliards deuros levs, la France a bel et bien confirm son poids dans lcosystme europen du capital risque en 2015 ! Elle conserve dailleurs sa deuxime place en Europe en nombre doprations ralises, derrire le Royaume-Uni, mais devant son rival lAllemagne, avec qui elle reste au coude--coude. #EYBaroCR Baromtre EY du capital risque en France .. Bilan annuel 2015 Mthodologie Le Baromtre EY du capital risque en France recense les oprations de financement en fonds propres des entreprises en phase de cration ou durant les premires annes dexistence, en date dopration du 1er janvier au 31 dcembre 2015, publies avant le 14 janvier 2016. Les donnes franaises prsentes dans ce baromtre sont bases sur les donnes Dow Jones VentureSource, CFNEWS et Capital Finance. Les donnes europennes sont bases sur les donnes Dow Jones VentureSource et CB Insights. Le traitement de ces donnes et lanalyse sont issus de la mthodologie EY et raliss par Ernst & Young et Associs. Nous prenons en compte dans cette tude uniquement les oprations dont le montant est communiqu publiquement. Le secteur des services Internet regroupe des activits telles que le-commerce, le marketing la performance (lead, rfrencement), le gomarketing ou les applications mobiles. Le secteur des Life Sciences regroupe les secteurs biotech et medtech. #EYBaroCR Baromtre EY du capital risque en France .. Bilan annuel 2015 Contacts Franck SEBAG Associ EY en charge du secteur VC-IPO en France @frsebag Nadge Abdou-Brahim Chef de projet Marketing - Start-up - VC @nadege_AB Bonnie Olivier Relation mdias @BonnieOlivier #EYBaroCR https://twitter.com/frsebaghttps://twitter.com/frsebaghttps://twitter.com/nadege_ABhttps://twitter.com/nadege_ABhttps://twitter.com/BonnieOlivierhttps://twitter.com/BonnieOlivier

Recommended

View more >