Cultures numriques et trajectoires d'insertion des 16-25 ans (Synthse)

  • Published on
    20-Oct-2014

  • View
    84

  • Download
    0

DESCRIPTION

Synthse d'une tude conduite par l'ISEN, Ingmdia et Items sur les cultures numriques et les trajectoires d'insertion professionnelle des jeunes, des 16-25 ans. Etude ralise dans le cadre de l'Observatoire des TIC en rgion PACA, en 2013. Lien vers l'tude complte et les annexes : http://emergences-numeriques.regionpaca.fr/observatoire-tic-et-animation/barometres.html

Transcript

Sans titreENQUETE ObTICObservatoire de la socit de linformation en rgion Provence-Alpes-Cte dAzurDOCUMENT DE SYNTHESE Cultures numriques ettrajectoires dinsertionprofessionnelle chez les 16-24 ans Dcembre 2013SOMMAIREPrambule 3Approche mthodologique 4Les 10 enseignements de l'tude, les principaux rsultats : 71 : Disparition de la fracture numrique de premier niveau 72 : Des modalits de connexion traduisant un nomadisme gnralis 83 : Les usages : Internet un couteau suisse indispensable au quotidien 94 : Les usages relationnels privs : tous sur les rseaux sociaux 115 : Les rseaux sociaux professionnels, un investissement plus tardif ? 136 : Les jeunes ont un niveau honorable de comptences numriques 137 : Les comptences numriques au service de linsertion et lorientationprofessionnelle ? 158 : Le savoir-utiliser et lutilisation intense de dispositifs numriques dans lecadre des loisirs nest pas automatiquement transposable au cadreprofessionnel. 169 : Il existe une sorte de culture gnrale web.10 : Il existe une relation positive entre le degr de confiance et dadhsionaux valeurs dinternet et la diversit dutilisation des outils de recherche webpour lorientation et linsertion professionnelle.PREAMBULELObTIC (Observatoire des Technologies de linformation et de laCommunication de la Rgion Provence-Alpes-Cte dAzur) a ralis dans lecadre du baromtre 2013 une tude traitant la question de la culturenumrique chez les jeunes (16-24 ans) et de son rle dans leurs trajectoiresdinsertion sociale et professionnelle.Il sagissait daller au-del des donnes sur les quipements utiliss et lesusages dominants des jeunes que lon trouve habituellement dans ce genredenqute, pour chercher apprcier la nature de leur(s) culture(s)numrique(s) et dvaluer le rapport entre leur matrise numrique et leurfacult s'insrer dans la sphre conomique.Lors dun sminaire qui sest tenu Marseille le 22 octobre 2012 denombreux intervenants et participants mme dclairer la problmatique duprojet avaient t rassembls dans une fructueuse dmarche dchanges etde conseil. http://emergences-numeriques.regionpaca.fr/observatoire-tic-et-animation/animation-du-reseau.html Pralablement lenqute, un premier travail a consist proposer uneassise thorique lexpression culture numrique et la rendreopratoire dun point de vue empirique. Notre dfinition s'appuie sur troisdimensions thoriques dfinies ci-aprs et qui ont constitu les trois axesdlaboration de lenqute.Celle-ci a repos sur un questionnaire labor conjointement par desenseignants-chercheurs de Toulon et lquipe de lObTIC et qui a tadministr selon une mthodologie dtaille ci-aprs. Ltude est prcde dun rsum synthtique qui prsente les principauxrsultats et enseignements. Synthse Cultures numriques et trajectoires d'insertion professionnelle chez les 16-24 ans 3 / 19Approche mthodologique L'tude cherche comprendre comment les jeunes de 16 24 ans utilisentles ressources numriques dans leurs trajectoires d'insertion professionnelle. Afin de traiter cette question, dans un premier temps, nous avons mobilis leconcept de culture numrique dfinie comme l'ensemble des usages, descomptences et des valeurs dordre informationnel et communicationnelmdis par les dispositifs numriques d'information et de communication.Cela nous a conduit nous intresser aux : - pratiques individuelles modifies par les usages des technologiesnumriques,- habilets et capacits informationnelles et communicationnelles,- valeurs associes aux reprsentations individuelles et collectives destechnologies numriques.A chacune de ces dimensions correspond un axe dinvestigation empirique : - usages des TICs dans les trajectoires dinsertion sociale etprofessionnelle- connaissances et niveau de matrise des TICs - valeurs associes aux reprsentations des TICsChaque axe est trait dans un questionnaire labor pour rpondre laproblmatique de lenqute qui se compose de trois parties : Partie 1. Usages des TICs et des mdias sociauxPartie 2. Quizz sur la culture numrique des rpondantsPartie 3 : Usages dInternet dans les choix en terme dorientation etdinsertion professionnellesLes parties 1 et 3 rpondent aux questions poses dans laxe 1 ; la partie 2correspond laxe 2. Le sujet des valeurs tant un sujet transversal, lesquestions relatives laxe 3 sont prsentes dans les trois parties duquestionnaire. Dans un second temps, la catgorie jeune a d tre circonscrite car cestune catgorie trs htrogne, regroupant des individus confronts desralits diffrentes :- des lycens devant se poser la question de leur formation et de leurfutur mtier,- des apprentis - des tudiants proccups par leur future insertion professionnelle,- des individus au travail ou au chmage.Pour mener ltude, un chantillon de 1000 jeunes de 16-24 ans a donct envisag en partant des donnes de lINSEE et des Ministres delEducation Nationale et de lEnseignement Suprieur pour la rgionProvence-Alpes-Cte dAzur. La structure de la population mre est lasuivante : Dernier recensement INSEE (2009) : 587 392 individusRpartition par sexe : 50,8% hommes et 49,2% femmesRpartition par statut : Population active : 40,6 % de la population totale dont :- Jeunes en activit : 77%- Jeunes au chmage : 23 % de la population active- Parmi les jeunes actifs, environ 13,7% sont des apprentis. Population non active : 59,4% (348 729), dont :- tudiants : 45 % (chiffres 2009, Atlas rgional, site du ministre delenseignement suprieur) dont 67,3% dtudiants luniversit (et IUT) ;6,7 % en cole de commerce ; 6% en cole mdicale ; 3% dans desformations dingnieur ; 2,6% dans les coles dArt - Lycens : 34 % (chiffre obtenu par dduction) - 9% Autres : militaires, inactifs (chiffres ORS Paca 2009)Lensemble de ce travail a permis la production dun questionnaire en ligne(du 28 mars au 1 septembre 2013) administr sur le www.tic1624.fr, et qui abnfici dune dmarche de community management de pages spcialisesFacebook, en comptant sur la diffusion de linformation par viralit. Parailleurs, nous avons utilis deux modes complmentaires d'administration duquestionnaire : - le questionnaire a t soumis dans des structures pilotes : 73 lycesgnralistes et professionnels de la rgion, situs dans des zones rurales Synthse Cultures numriques et trajectoires d'insertion professionnelle chez les 16-24 ans 5 / 19et urbaines ; les universits du Sud Toulon-Var, dAix-Marseille et de Nice,lcole dingnieurs ISEN-Toulon et la Kedge Business School. - une prsence directe la mission locale Sainte-Musse en demandant auxjeunes en recherche demploi de rpondre au questionnaire.Au total, nous avons recueilli 743 rponses. Les donnes ont t traitesavec les logiciels Sphinx pour les tris plat et GRETL pour les tris croiss.Sphinx est un progiciel de traitement denqutes et danalyse de donnesqualitatives et quantitatives. GRETL est un logiciel multi-plateforme ddi lanalyse conomtrique. Les 10 enseignements de ltude (principaux rsultats de l'tude)1 : Disparition de la fracture numrique de premier niveauLes quipements possds Les 16-24 ans sont fortement quipsen technologie numrique quelle quesoit leur origine sociale :> 100% des enfants de cadres et chefsdentreprise ont un ordinateur,> 98,2% des enfants demploys etdouvriers ont un ordinateur.Equipements possds suivant l'origine sociale des parents Synthse Cultures numriques et trajectoires d'insertion professionnelle chez les 16-24 ans 7 / 19Agriculteurs Cadres Employs Ouvriers Sans emploi RetraitsORDINATEURS 88,90% 100% 100% 98,00% 98,60% 98,20% 97,10% 98,20%SMARTPHONES 55,60% 89,30% 96,20% 80,90% 82,90% 84,20% 80,00% 68,40%LECTEURS MP3 66,70% 60,70% 69,80% 73,00% 66,80% 68,40% 40,00% 61,40%55,60% 71,40% 77,40% 61,80% 67,30% 64,90% 51,40% 56,10%TABLETTES 22,20% 28,60% 41,50% 29,60% 25,60% 33,30% 11,40% 17,50%Commerants, ArtisansChef d'entrepriseCONSOLES DE JEUX2 : Des modalits de connexion traduisant un nomadismegnralisLes technologies sont de plus en plus nomades : 60% des jeunes seconnectent dans les espaces publics et 40% dans les transports en commun. Lieux de connexion internetLieux de connexion selon le statut des jeunes3 : Les usages : Internet un couteau suisse indispensableau quotidien Les jeunes plbiscitent Internet dans lusage de leur pratiques quotidienneslies leur travail (71,4%) avant lusage conversationnel (chat vido) quiarrive en deuxime position (62%). 59% des jeunes lutilisent pour la gestiondu quotidien priv, 60,5% pour lorganisation des loisirs et lachat/vente enligne (58%).> Internet est plbiscit comme dispositif dinformation et de communicationmais aussi comme outil de gestion et dorganisation du quotidienLes usages d'internet> Les lycens privilgient lusage dinternet dans une optiqueconversationnelle et ludique : leur premier choix parmi les usagesdinternet est le chat vido (69%), suivi de prs par lusage de lamessagerie instantane (65%) et ensuite par le partage de musique etde vidos.> Les jeunes actifs privilgient lusage dInternet pour sa fonction rationnelle : gestion de leur quotidien au travail, gestion de leurquotidien priv, organisation de leurs loisirs. Ce rsultat est en phaseavec leur trajectoire dentre dans la vie adulte qui les conduit modifier leurs usages dInternet. Synthse Cultures numriques et trajectoires d'insertion professionnelle chez les 16-24 ans 9 / 19Usages dInternet suivant le statut> La consommation de biens culturels chez les jeunesEn matire de consommation de biens culturels musicaux, on peutconstater sans surprise quelle se traduit avant tout par des actes de partage (51,1%) bien avant des actes dachat (22,5%) via internet.Notons toutefois, que les lycens (cf tableau ci-dessous) sont non seulementceux qui pratiquent le plus le partage de musique mais aussi ceux quiachtent de la musique sur des plateformes de tlchargement ! On sloigneainsi de limage du jeune comme un pirate irrflchi pour qui le fait depayer pour acheter de la musique est incompatible avec sa conception duweb.Usages sur internet/statut Etudiant En emploi Lycen TOTALJe gre mon quotidien priv 73% 94% 82% 15% 59%82% 88% 53% 43% 71%56% 59% 47% 65% 58%62% 56% 41% 69% 63%43% 41% 35% 46% 43%47% 56% 53% 60% 51%63% 75% 47% 54% 61%Je joue aux jeux vidos 49% 41% 24% 39% 45%65% 81% 53% 39% 58%19% 16% 6% 33% 22%A la recherche d'un emploiJe gre mon quotidien au travail (emploi du temps, recherche d'informations,...)J'utilise la messagerie instantanne (MSN,...)J'utilise le chat vido (Skype,...)Je m'exprime (sur des blogs, sur des forums,...)Je partage de la musique et des vidosJ'organise mes loisirs (prparation de voyages, de soires,...)J'achte/je vends des produits et des services dans les boutiques de commerce en ligneJ'achte de la musique sur des plateformes de tlchargement4 : Les usages relationnels privs : tous sur les rseaux sociaux> Les modalits dexpression sur internetQuand ils sexpriment sur le web, les jeunesplbiscitent les rseaux sociaux qui occupentla premire place, loin devant les autresformes de mdias sociaux. Lusage des blogsne concerne que 10% des jeunes et il lui estprfr lusage des micro-blogs (25,6%). > Frquence de publication sur les rseaux sociauxOn relve sans surprise lemonopole dtenu parFacebook dans cettetranche dge. Dautres rseaux sociauxc o n c u r r e n t s c o m m eGoogle + s on t qua s iinexistants. > Les sujets de prdilection sur les mdias sociauxLes mdias sociaux sont des mdias conversationnels o les jeunes parlent avant tout entre eux, et deux-mmes, de leurenvironnement quotidien, de leurs loisirs et de leurs pratiquesculturelles. Leurs amis sur le rseau social Facebook sont majoritairementleurs amis dans la vraie vie et des connaissances. Leurs conversationsse droulent ainsi dans un entre-deux entre lespace priv et lespacepublic. > De quoi parles-tu sur les rseaux sociaux ? Synthse Cultures numriques et trajectoires d'insertion professionnelle chez les 16-24 ans 11 / 19>Nombre d'amis FaceBook parmi les relations lies lasphre professionnelle, parmi les connaissances, parmi lesamis dans la vraie vie et parmi les membres de la famille : 7 : Les comptences numriques au service de linsertionet lorientation professionnelle ?> Les jeunes pour qui possder des comptences numriques est unfacteur de russite sont majoritaires : ils reprsentent 92,60% destudiants et 87,60% des lycens, ainsi que 87,50% des actifs ; 90,60% desjeunes en emploi pensent que les comptences numriques sont importantespour leur carrire. > Les jeunes mobilisent internet comme une ressource de premier plan pourleurs recherches dinformation. Les facteurs qui ont influencs les tudiants dans leur choix deformation (orientation professionnelle) (en%)> Quand ils recherchent un stage ou un emploi ils vont TOUJOURS chercherde linformation.. mais ils restent sur un mode intuitif et non expert de recherchedinformations. Synthse Cultures numriques et trajectoires d'insertion professionnelle chez les 16-24 ans 15 / 19sur internettoujours 37% 14% 7% 8% 67% 6% 3%souvent 30% 20% 12% 8% 22% 6% 5%parfois 27% 37% 30% 25% 6% 26% 27%jamais 7% 29% 48% 58% 4% 61% 64%Auprs de l'entourage auprs de la presse spcialise auprs des cabinets de recrutementauprs du ple emploiauprs des missions localesauprs des Centres dInformation et dOrientation (CIO ou CIDJ) Question 52 du Quizz : Quand tu vas sur internet pour chercher desrenseignements sur ton orientation future, quelle est ta dmarche ? 8 : Le savoir-utiliser et lutilisation intense de dispositifsnumriques dans le cadre des loisirs nest pasautomatiquement transposable au cadre professionnel. Des connaissances complmentaires, comme par exemple, la connaissancedes organismes (ple emploi, missions locales) ou doutils numriquesdaide lorientation et linsertion professionnelle sont indispensables pourque cette transposition devienne effective.9 : Il existe une sorte de culture gnrale web.Lorsquon connat bien le web dune manire gnrale, on connat et onutilise galement ces outils, y compris pour lorientation et linsertionprofessionnelle.10 : Il existe une relation positive entre le degr deconfiance et dadhsion aux valeurs dinternet et ladiversit dutilisation des outils de recherche web pourlorientation et linsertion professionnelle. Par valeurs dInternet nous entendons Internet considr comme un outilde partage, dexpression, quel que soit son statut comme un moyen decommunication efficace. Synthse Cultures numriques et trajectoires d'insertion professionnelle chez les 16-24 ans 17 / 19ConclusionCette tude nous aide considrer de faon plus fine et plus nuance lapopulation des 16-24 ans, et de dpasser le portait souvent caricaturalque l'on pourrait faire des Digital Natives . En particulier, nous devons refuser les allant-de-soi, qui voudraient que cesjeunes, ns avec des ordinateurs et des dispositifs numriques, et doncutilisateurs intensifs du numrique, soient de facto des utilisateurs clairs,habiles et conscients des ressources numriques. En ralit, cette tude nousmontre que les cultures numriques des 16-24 sont diverses et dequalits trs diffrentes.Cela nempche pas constater que ce groupe prsente des caractristiquescommunes nombreuses. Par exemple, du ct de l'quipement et /ou despossibilits d'accs aux ressources numriques, il n'y a pas de fracturenumrique franche : quelle que soit la catgorie socio-professionnelle desparents, les jeunes jouent sur des consoles de jeux, utilisent un ordinateur la maison, o tlphonent depuis leur propre tlphone portable. Cedernier point permet de comprendre un autre trait commun la cohorte des16-24 ans : les jeunes se connectent de plus en plus souvent auxressources numriques en situation de mobilit (60 % depuis l'espacepublic, 40 % dans les transports en commun). L'internet a pris une placeprivilgie dans leur vie. A cet gard, nous le comparons volontiers uncouteau suisse, utilis la fois pour communiquer, se distraire et grer savie. Cependant, mesure que l'internaute s'insre dans la vieprofessionnelle, ce sont des usages plus rationnels qui mergent, enparticulier chez les jeunes actifs. Enfin, dernier point de ralliement pour cettegnration : FaceBook, qui est lheure actuelle le principal mdia social.Malgr ces grands traits communs, nous constatons aussi des disparits ausein de la population des 16-24 ans, ds lors que nous tentons decomprendre les usages qui sont faits des ressources numriques dans uncontexte aussi prcis que celui de l'insertion professionnelle (recherched'informations, orientation professionnelle, recherche d'emploi, etc.).Apparaissent alors des niveaux de connaissance et d'usage divers comme desvaleurs diffrentes, ce qui permet de distinguer au sein de ce groupediffrents visages, diffrentes cultures numriques. - Sur le plan de la literacy, de la connaissance formelle dufonctionnement des outils de l'internet, de son organisation, de sesinstitutions, tous les jeunes ne sont pas sur le mme pied. Cetteculture gnrale du numrique a tendance suivre le niveau scolairedes jeunes : un lve de CAP a globalement de moins bons rsultats notre quizz de connaissances qu'un tudiant du cycle suprieur.- Il en va de mme pour les usages : si presque tous les jeunes sontquips ou ont accs des dispositifs numriques, tous n'ont pas lamme intensit d'usage. Nous remarquons alors que les 16-24ans prsentant le plus de diversit dans leurs usages (en particulierceux qui combinent PC et Tablettes) sont aussi ceux qui serontcapables d'avoir des usages avancs et plus complexes desressources numriques dans leurs stratgies d'insertion. Ils vontcombiner diverses dmarches (sites spcialiss, requtes, blogs,etc.), alors que les autres vont se contenter de consommer l'internet,en tapant des requtes simples dans un moteur de recherchepopulaire.A l'issue de cette tude, on peut donc valider notre hypothse de travail, savoir que la cohorte des 16-24 ans en Rgion Provence Alpes Cte d'Azurpeut tre vue de deux faons complmentaires : elle constitue un ensemble assez cohrent sur certains traitscaractristiques, comme son taux d'quipement en PC et entlphonie, l'importance qu'elle prte aux ressources et influencesnumriques dans sa dmarche d'insertion, et sa consommation demdia sociaux. elle renferme en ralit des profils culturels numriques divers,qui se dfinissent en particularit selon des niveaux variables deconnaissance de l'environnement numrique, et des intensitsd'usages plus ou moins diversifies.Or, ces deux dimensions vont bel et bien jouer sur les parcours d'insertiondes jeunes, sur leurs facults construire des stratgies plus ou moinscomplexes et efficaces d'insertion professionnelle. On comprend ds lors quela fracture numrique qui dsormais nous intresse n'est plus celle del'quipement, ni mme celle de l'accs (les taux sont suprieurs 95%) : ils'agit d'une fracture culturelle, qui met d'un ct ceux qui savent, quimatrisent les outils, comprennent le systme sous-jacent et sont capablesde le manipuler de faon rflchie, et de l'autre ct ceux qui consommentl'internet, le survolent, et parfois mme le subissent. * * * Synthse Cultures numriques et trajectoires d'insertion professionnelle chez les 16-24 ans 19 / 19

Recommended

View more >