Communiquer sur internet

  • Published on
    21-Sep-2014

  • View
    7

  • Download
    4

DESCRIPTION

Cepegra info47 : Communiquer sur internet, le Cepegra vous (in)forme ! Article des pages 5 et 6.

Transcript

  • C E P E G R A

    T R I M E S T R I E L D I N F O R M AT I O N S D E S F O R M AT I O N S P O U R L I N D U S T R I E G R A P H I Q U E

    C E P E G R A

    T R I M E S T R I E L D I N F O R M AT I O N S D E S F O R M AT I O N S P O U R L I N D U S T R I E G R A P H I Q U E

    L I N F O74

    Quest devenue Julie?

    Nouvelles formations au Cepegra

    Graphic Design Museum Breda

    Label FSC: pour qui, pour quoi?

    Eshu

    is Fotografie

  • 2 faxer ou renvoyer au centreForem Formation Cepegra - Avenue Georges Lematre 22 - 6041 Gosselies - Fax : 071250399

    Nom: Mme/M. : Prnom:

    Fonction : Entreprise :

    Adresseprive :

    Adresse professionnelle/Socit :

    Code postal : Localit :

    Tlphone :

    Jai chang dadresse, voici ma nouvelle adresse:

    Je souhaite mabonner la newsletter du Centre Forem Formation Cepegra

    Je souhaite mabonner au trimestriel lInfo Je souhaite me dsabonner

    PRINT 201112 > 13/10

    Les 12 et 13 octobre 2011, la deuxi-me dition de PRINT aura lieu auBrussels Expo. Tout comme lorsde ldition prcdente, PRINT2011 est organis paralllementau salon de lemballage le plusimportant de Belgique, EMPACK2011. Ainsi, les industries souventcomplmentaires de lemballageet du graphisme sont rassemblessous un seul toit.

    PRINT 2011 est une plate-formeunique en Belgique, o la plus-va-lue des imprims est au centre desdbats. Cet vnement de deuxjours prsente aux professionnelsdcisionnaires cibls, impliqusdans lachat, la conception, la pro-duction et la finition dimprims,une opportunit unique de fairele plein de nouvelles ides et desinformer.

    Les exposants de PRINT 2011 sontactifs dans diffrents domaines :

    les systmes prpresse et pr-mdia, applications et logiciels

    les impressions la demande etles solutions de publicationscommerciales

    les presses et imprimantes,quipement et pices

    la finition des imprims et laconversion

    les solutions de mailing directet marketing direct

    les services dimpression et lesconseils aux imprimeurs.

    Le catalogue des exposants estdisponible sur le site internetwww.easyFairs.com/print-be. Ilcontient une fiche pour chaqueexposant, reprenant les produitset services. Il est possible de s-lectionner les exposants qui vousintressent et de crer le plan etla liste de vos prfrences.

    De mini-sminaires gratuits trai-tent de thmes pratiques et ac-tuels du secteur graphique et descommunications. Ils font partiedu programme annexe au salon,pour lequel lorganisateur tra-vaille en collaboration avec lesexposants, des fdrations pro-fessionnelles et associations quifournissent des informations in-dispensables quant aux innova-tions, la formation, la rgle-mentation, aux tendances etc.

    Cest dans ce cadre que le Centrede comptence CEPEGRA sera pr-sent afin de rpondre vos ques-tions.

    Le salon est une plate-forme derencontre unique, qui offre pleindopportunits de rseautage. Lepremier jour du salon sera cltu-r par la remise officielle des Ga-zelles du secteur graphique parRoularta/Nouvelles Graphiques.

    Informations pratiques :PRINT 2011Brussels Expo, palais 9Mercredi 12/10 : 12.00 21.00Jeudi 13/10 : 10.00 18.00

    Pour plus dinformations, surfezsur www.easyFairs.com/print-be.

    Viscom Paris27 > 29/09

    Viscom Paris sadresse aux transfor-mateurs de communication visuel-le et aux professionnels des artsgraphiques, aux annonceurs, auxprescripteurs et agences de com-munication, aussi bien concepteurset ralisateurs oprationnels quauxdonneurs dordres.

    Vous y trouverez :- toutes les solutions et applica-

    tions pour vos campagnes decommunication visuelles ou pu-blicitaires ;

    - les nouveaux matriaux, pro-cess et nouvelles machines desfabricants/distributeurs du mar-ch international pour optimi-ser votre productivit ;

    - les offres dimages, de contenuet de design pour personnaliservos supports de communicationvisuelle.

    Le salon se droulera Paris NordVillepinte, hall 8. Il sera ouvertaux visiteurs de 9h30 18h00 le27 et 28/09 et de 9h30 17h00le 29/09.

    Pour en savoir davantage surfezsur http://www.viscom-paris.com.

  • 3sommaire

    Trimestriel gratuit, imprim 10000 exemplaires - 3e trimestre 2011

    Rdaction : CepegraAvenue Georges Lematre, 226041 GosseliesTl. : 071/250321 - Fax : 071/250399

    Conception : Murielle Chauvaux - Nathalie Gautier

    PAO et impression : Cepegra

    Ont collabor la rdaction Murielle Chauvaux - Fred Colantoniode ce numro: Thierry Herman - Stphan Justin

    Serge Perreau - Stagiaires assistants managers

    diteur responsable : Jean-Pierre ManBoulevard Tirou, 1046000 Charleroi

    Imprim sur papier ECF, FSC, EMAS.

    dossier9

    actualit du centre7

    12

    4

    agenda

    actualit du centre

    que sont-ils devenus?

    14 entreprise graphique

    2

    10 planning des formations

    ditodito

    Gestionnairede projets graphiques

    De lortho

    la graphie

    Utilisant lobjet, la peinture ou le signe pour tmoigner, dvoiler une

    pense, transmettre un message ou dcrire une action lhomme se

    raconte depuis la nuit des temps.

    De traits en courbes, de pictogrammes en idogrammes, de concepts

    visuels en alphabet, il sinscrit dans lhistoire et nous livre la sienne

    transcendant dge en ge la tradition orale par celle de lcrit.

    Analytique, cuniforme, hiroglyphique, calligraphique, alphabtique,

    lcriture sous toutes ses formes marque son volution, dessinant

    ce quil est et ce vers quoi il tend.

    La pierre, largile, le papyrus, la soie, le bronze, le plomb, le bois ou le

    papier il sculpte, maquille transforme et habille le support. Fidle

    lexpression qui le caractrise, insatiable, poursuivant sa course et

    traversant les sicles, il dcouvre limprimerie. Lart dcrire se propage

    alors pour caresser ses jours, jalonner les gnrations et les vies.

    Puis, soudainement, une nouvelle re, une explosion poussant le

    genre humain dans son volution Le XXe sicle sestompe dsignant

    Internet pour mieux nous raconter, nous crire, communiquer,

    toujours, sans limites ni frontires, nous rencontrer, aujourdhui,

    simplement autrement

    Murielle Chauvaux

    Le label FSCpour qui, pour quoi?

    5 actualit du centre

    e-communication

    BredaGraphic Design Museum

    JulieExilardennais pour

    contenu et criture web

    Photographie premire de couverture Eshuis Fotografie

  • 4Le label FSC, la garantie duneorigine responsable !

    Cr il y a moins de 20 ans (en 1993), le FSCpour Forest Stewardship Council (traduisez Conseil de bonne gestion forestire ) estune organisation non gouvernementale quiregroupe aussi bien des acteurs conomiquesdes milieux forestiers, des filires bois et pa-pier que des organisations environnemen-tales et sociales. Par llaboration dune nor-me internationale de gestion forestire etdune norme garantissant la traabilit desproduits, le FSC entend ainsi protger les fo-rts et valoriser la ressource bois traversdes produits en bois/papier issus de fortsgres durablement et certifies FSC et/oude sources responsables comme la fibre re-cycle. Lidentification de ces produits se fait travers le label FSC.

    FSC, une garantie travers trois labels !

    Il nexiste non pas un, non pas deux, mais bientrois labels FSC diffrents ! En fonction de lanature du produit et de sa composition, vouspouvez rencontrer lun des trois labels FSCreprsents ci-contre. Le label FSC 100%est ddi aux produits fabriqus 100% partir de fibres issues de forts certifies FSC,le label FSC Recycl est quant lui asso-ci aux produits fabriqus 100% partirde fibres recycles alors que le label FSCMixte est utilis sur des produits compossdun mlange dun minimum de composantsFSC (= fibres vierges certifies FSC et/ou re-cycles post-consommation) et de fibres re-cycles et/ou de fibres vierges contrles.

    Effet de mode outendance structurelle ?

    Malgr les nombreux efforts mens en Eu-rope pour rduire ses impacts sur lenviron-nement, le secteur du papier souffre encoreaujourdhui des drives rencontres danscertains pays en matire de coupes illgalesdarbres pour la fabrication du papier.

    Fin 2010, lindustrie papetire belge sest en-gage garantir avec une fiabilit de 100%la provenance lgale des fibres de bois et dela pte utilises pour la production de papieret de carton. Pour autant, de nombreux pro-duits en papier provenant de pays trangersnotamment des marchs asiatiques nappor-tent aucune garantie ce sujet. Pour appor-ter ce type de garantie au client, de plus enplus dentreprises du secteur du papier setournent vers les produits labelliss FSC.

    Avec plus de 230 imprimeries certifies FSCen Belgique, de plus en plus dagences decommunication, dagences de publicits oudditeurs sont amens devoir travailler

    avec le label FSC. Or, le label FSC est unemarque dpose et certaines rgles doiventtre respectes notamment au niveau gra-phique. Qui peut utiliser le label FSC et com-ment? En quoi peut-il tre intressant pources agences ou pour un diteur? La certifica-tion FSC estelle obligatoire? Comment lob-tenir? Quels avantages sur le plan marketing?Tant de questions qui seront abordes lorsdune journe de formation destine auxagences de communication/publicits et auxditeurs et organise par le CEPEGRA et leCEFORA. Un rendez-vous ne pas manquer !

    Quand? Le mardi 25 octobre 2011 de 8h00 16h30.

    O? : Au centre de comptence de lindus-trie graphique (CEPEGRA) Gosselies.

    Nhsitez pas vous inscrire via notre siteinternet www.formation-cepegra.be ou surwww.cefora.be (si vous faites partie de laCP218). Pour en savoir davantage surfer surwww.fsc.be.

    Difficile de ne pas remarquer le label FSC et pour cause : on le retrouve sur une multitude deproduits en bois mais surtout de plus en plus sur des imprims ! Mais que signifie-t-il au juste,qui peut lutiliser et comment?

    Le label FSC,

    Stphan Justin

    pourquoi pas sur vos imprims?

  • 5Le Cepegra, attentif aux volutions dInternet et aux transformations de ce dernier, vous proposede dcouvrir dans les lignes qui suivent lintrt de ces deux nouveaux modules de formation etleur contenu pdagogique.

    Le Web aujourdhuiet le-communication

    Les technologies et outils quoffre Internet une entreprise pour se promouvoir ont consi-drablement volu ces dernires annes.Plusieurs axes expliquent cette mutation :

    - Les appareils communicants : tlphonesintelligents, tablettes ou encore netbooksconstituent la partie merge de liceberg.De plus en plus doutils entrs dans la viequotidienne se connectent Internet (citonspour illustration les GPS ou encore la tlvi-sion numrique). Cette situation permet auxsocits dexplorer de nouvelles manires dese faire connatre (exemple : en sinscrivantdans lindex dun GPS pour figurer parmi lestablissements proposs lors de larrivedans une ville).

    - La connexion Internet en continu : encho au point prcdent, la permanence delaccs Internet modifie sa consommation.Lapprentissage subit les impacts de cettesurabondance dinformations infiniment dis-ponibles. Les entreprises doivent prendreconscience que le web reprsente bien plusquun simple espace promotionnel et publi-citaire supplmentaire.

    - Lavnement du web social : les mdias etrseaux sociaux en ligne constituent le pointdorgue dune lente progression dInternetdans le temps. Au dpart rserv aux infor-maticiens, ce mdia sest considrablementdmocratis et la technique sest efface auprofit des usages. Les utilisateurs dInternetne sont plus des techniciens, les places et

    moyens dexpression sont nombreux. Le webmoderne permet aux individus de crer etentretenir des conversations dont la carac-tristique est la visibilit, puisque les mes-sages changs peuvent tre vus et relayspar des milliers, voire millions, dinternautes.

    Cette triple donne a favoris la naissance denouveaux modes de ce quil est convenudappeler e-communication . Cette forma-tion, organise sur une journe, prsente cecontexte du web moderne. Un accent estmis sur la gnration ne avec Internet. Eneffet, cest elle qui intgre les entrepriseset, bientt, les dirigera. Sa consommationdInternet doit donc tre prise en consid-ration lorsquon aborde ce mdia pour fairedu business.

    Technologies et outils disponibles sont abor-ds lors dexercices. Lobjectif est double :- dune part, donner un tour dhorizon des

    possibilits et perspectives ds lors quilsagit dutiliser Internet pour promouvoiret vendre produits et services ;

    - dautre part, ouvrir lesprit des participants de nouvelles mthodes dinformations in-novantes et originales pour valoriser unemarque, une entreprise ou encore un indi-vidu en ligne.

    La stratgie dans le contexte du web socialest brosse. Les lments indispensables une bonne prsence web et leur articulationsont prsents. La communication sur lesmdias et rseaux sociaux en ligne est miseen avant afin de permettre aux participantsqui le dsirent dexploiter ces outils dans lecadre dune utilisation professionnelle.

    Communiquer sur internet

    le Cepegravous (in)forme!

  • 6Contenu et criture web

    On vous le rpte assez : lavenir est aucontenu. Une certaine presse papier, dsor-mais qualifie de traditionnelle , en amme fait son slogan commercial. Au-delde leffet dannonce, il est vrai que les outilspour crer des sites web se multiplient, ac-centuant limportance et les difficults of-frir aux visiteurs un contenu de qualit, lafois informatif et attractif.

    Le web ayant fait la place aux utilisateursnon techniciens, il devient facile de vouscrer une prsence en ligne : en 10 minutes,vous pouvez dmarrer un blog, ouvrir un siteen ligne, crer votre profil sur un rseau so-cial et vous exprimer !

    Les outils sont relativement faciles prendreen main, dployer et mettre en place. Unefois que cest chose faite, une question de-meure : quallez-vous dire ? Cette interroga-tion constitue larbre qui cache la fort. Enralit, de nombreux points concernant laproduction de contenus pour le web sontpineux : que dire ? qui dlivrer le messa-ge ? Quelle organisation mettre en place ?Comment rdiger pour tre lu ? Commentprendre en compte les attentes du lecteur

    (utilisabilit) et des moteurs de recherche(rfrencement) ? Comment respecter ler-gonomie de linformation?

    Lensemble des mdias disponibles pour leweb ajoute encore la difficult de bien ex-ploiter lensemble pour tre efficace. La mas-se dinformation disponible sur Internet im-pose aux utilisateurs qui veulent y trevisibles de :- rdiger des contenus intressants : les in-

    formations que vous allez communiquerdoivent tre formules pour capter latten-tion et susciter lintrt de votre lectorat.Des techniques inspires du journalisme, dumarketing et de la communication critesont abordes lors de la formation pour dy-namiser lintrt autour de vos publications.

    - les mettre en forme pour les rendre attrac-tifs : malgr limpact de la vido, le web est,par nature, un mdia de lcrit. Juguler cesdiffrentes sources de contenus fait vi-demment partie de la stratgie de conte-nus. De mme, elle englobe les principesdcriture et de rdaction pour le web. Denombreuses rgles, qui se prsentent par-fois comme des trucs et astuces aide-ront les participants formater et struc-turer visuellement linformation quilssouhaitent valoriser en ligne.

    Inventorier les informations disponibles, lesstructurer puis les hirachiser pour enfin lesrelier entre elles constitue les 4 tapes fon-damentales du processus de gestion descontenus. Quant la production des conte-nus proprement dite, 4 phases sont mises enlumire au cours de la formation: laudit pra-lable, la planification, la production mme (ycompris la publication), et lentretien.

    Au-del des mots, chaque stade requiert uneattention mticuleuse et ne simprovise pas.La formation offre aux participants un d-coupage de ces diffrents temps qui condui-sent la cration et le suivi des contenus pro-duits et mis en ligne.

    Mme si elles sont trs complmentaires, cesformations sont indpendantes lune delautre. Elles peuvent tre suivies ensembleou isolment selon les conditions habituellesdu Centre.

    Fred Colantonio

    Les prochaines formations Contenu et cri-ture web auront lieu les 14 et 21 octobre,le module Outils de-communication sedonnera le 18 novembre. Nhsitez pas vous inscrire ou nous contacter via notresite internet www.formation-cepegra.be.

  • 7Intressons-nous ce mtierde manager dquipe

    ct des mthodes, des techniques et desoutils qui seront utiliss lors des modules decette longue formation (cest un paramtreimportant !), le pari est dinviter le groupe sutiliser comme matriau, comme outil -une terre faonner - pour comprendrecomment fonctionne une quipe en devenir.

    Hypothse risque ! Pari difficile ! videm-ment des prcautions sont prises et grceaux comptences des formateurs et lat-tention de lencadrement du Cepegra, cesqualits sont atteintes.

    Le groupe deviendra-t-ilune quipe?

    Tout commence lors de lassessment center1,une douzaine de personnes sont choisiespour vivre ensemble et travailler tous lesjours durant 9 mois ! Fameux dfi. Trs rapi-dement laccent est mis sur ce qui consti-tuera dans ces premires minutes, ces pre-mires heures, les fondamentaux : commenttre accept par tous? Comment tre recon-nu par le groupe?

    Ces questions, quen dynamique de groupe ondsigne comme celles attaches lapparte-nance au groupe, sont fondamentales. Elles

    vont dterminer les premiers phnomnesdune future (bonne) quipe : confiance (ensoi et aux autres), acceptation, attitudes ou-vertes, mme pas peur des critiques ! .

    loppos, rater cette tape cruciale en-gendre la mfiance, la peur des autres, lacrainte de ne pas tre conforme. Elle sob-serve par exemple dans des attitudes de m-fiance, des ambiances polies, des dfensesde son image.

    Enfin, cest un moment sensible qui trs sou-vent implique chacun et permet tous desinterroger et souvent de rpondre cetteapparente contradiction quelles valeurs in-dividuelles suis-je prt remettre en ques-tion au nom des normes dun groupe que jene connais que si peu? .

    La communication permet tout !

    Pour entrer en relation avec un autre, il fautse mettre sa place, le comprendre, saisirses centres dintrt. Sduire, informer etconvaincre sont, dans un groupe qui se consti-tue, les lments dune autre tape fonda-mentale ; elle concerne la communication.

    La proposition de travail qui est faite, vise matriser les 5 lments qui vont construirela communication en groupe et se mfierdu 6e qui la dmolit !

    Cest une bonne occasion pour chacun decomprendre le fonctionnement du cerveaude lautre (et trs souvent par la mme oc-casion le sien !). Cette comprhension, bio-logique mais surtout mtaphorique, est loc-casion de rflchir aux conditions quifaonnent nos comportements communica-tionnels et nos changes interpersonnels.Comment changeons-nous? quelles mo-tions faisons-nous appel ? Quels sont nos r-flexes face ce que lon nous dit ?

    1 Lassessment center est un processus de slectiondes candidats. Plusieurs techniques, individuelles etcollectives, sont utilises et plusieurs observateursvaluent le candidat. Les tests permettent de vri-fier si le candidat dispose bien des qualits nces-saires pour sengager dans cette formation.

    Une formationtrois mtiers

    Comme son titre lindique, la formation Gestionnaire de projets graphiques, repose sur troispiliers, trois mtiers peut-on mme dire. Mtiers du secteur graphique (fabrication, infographie,webdesign), mtiers de la gestion de projets (dfinition dobjectifs et clart de la mthode,organisation temps/moyens/rsultat, capacit danticipation) et mtiers de la gestion desquipes (coute et communication, sens du contact, esprit collectif, dynamique de groupe etrelations interpersonnelles, management diffrenci).

    Serge Perreau, formateur en dynamique de groupeet crativit.

  • 8Pour un groupe qui communique, qui rus-sit ce moment dexploration, cest ouvrir unrseau all channel : chacun sy sent res-pect de donner son avis, la spontanit estvcue positivement et cest une bonne ma-nire pour apprendre rencontrer ses senti-ments !

    Que voulons-nous faire ensemble?

    P = C x M. La Performance dun groupe estle produit de la Comptence et de la Moti-vation de chacun de ses membres.

    Nous connaissons tous cette quation : ellese pose nous quand dans un groupe, dansnotre quipe professionnelle, nous nousconfrontons la question du projet, de laproduction, du travail raliser.

    Cest le moment o le gestionnaire de pro-jets prend toute son importance. O il rap-pelle et fixe les buts communs, les objec-tifs collectifs. Cest aussi le temps o lontente de rpondre cette interrogation : mais de quoi, ensemble, sommes-nous ca-pables ? .

    Cest une tape dvolution du groupe af-finitaire au groupe tches efficaces, dugroupe projet lquipe de travail.

    Des notions pralables sont imprieuses comprendre et intgrer par chacun: la coop-ration et la collaboration active (plutt quela comptition), limplication, la dfinitionet la recherche des rles des membres pourse concentrer sur les objectifs atteindre.

    Le gestionnaire de projet sera attentif ceque les objectifs communs tiennent comptedes attentes personnelles. Par ses attitudes,il soutiendra la crativit et la libert exp-rientielle. Il marquera un intrt rel et per-sonnel pour le groupe afin de laider deve-nir une quipe performante. Il restera enquestion sur tout ce quil observera : com-ment motiver ses collaborateurs, commentleur manifester mcontentement ou satis-faction, comment viter lapparition des divas , comment contrer la rsistance auchangement, comment sassurer quils aientrellement compris ce quon attend deux?Mais aussi quel travail, comme manager, ildoit accomplir sur lui-mme pour quavecson quipe, il atteigne des rsultats la hau-teur de ses ambitions ?

    Organisation et contrle

    Toutefois ce travail managrial serait vain sinotre gestionnaire de projet ne veillait ins-crire ces attitudes dans le temps : la ques-tion de lorganisation, du comment allons-nous faire ? est lactualit.

    Trop souvent nous observons et parfoislavons-nous vcu ces phnomnes destruc-teurs: ces combats des chefs striles qui nesont quaffrontements personnels et dtour-nent lquipe de sa mission, ces organisationsstructures de manire tellement rigidequelles ne laissent plus de place lautono-mie. Au contraire, un bon gestionnaire dqui-pe veillera dynamiser dans son organisationdes rseaux ouverts, soutiendra auprs deses coquipiers linterdpendance et la com-plmentarit des rles, sera capable de dl-guer ses missions, aidera ses collaborateurs surmonter les checs auxquels tous serontconfronts. Enfin, grer une quipe et laccom-pagner dans son volution passera par de n-cessaires phases de contrle et dvaluation.

    Trois mtiers oui mais lequel ?

    Lide, lors de cette formation, nest pas dedevenir un expert en gestion managriale !

    Bien plus, durant ces 9 mois, la proposition detravail faite aux participants est de priodi-quement revenir sur les questions, les r-flexions du mtier de manager dquipe touten les rintgrant dans le monde de lentre-prise graphique. Sortir du laboratoire Ce-pegra pour suivre un stage en imprimerie, enmaison ddition, en agence web est un for-midable moment de confrontation avec le rel.Il permet trs souvent aux apprenants de com-prendre o ils en sont dans leur volution etde clarifier leurs futurs choix professionnels.

    Russir cette formation, cest finalementparvenir crer cette synthse, cette poly-valence entre ce graphiste, ce porteur deprojet et ce gestionnaire dquipe. Fameuxdfi, nest-ce pas !

    Serge Perreau

    Si vous tes intress(e) par cette forma-tion, ou si vous dsirez en savoir davantage,nhsitez pas vous inscrire, via notre siteinternet www.formation-cepegra.be, laprochaine sance dinformation qui aura lieule 20 septembre 2011 au Cepegra Gosselies.

  • 9Ce 13 mai, Le Forem a organis un col-loque portant un regard sur la nouvelleorthographe et la typographie. Le sujetest loin dtre anodin : la gestion de lacommunication occupe 70% du mon-de professionnel.

    Les participants y ont dcouvert, par-fois avec stupeur, des mots comme: n-nufar, ognon, charriot, relai, etc. Il nesagit pas ici de fautes, mais bien dor-thographe rforme. Les rgles princi-pales de cette rforme jouent sur quatredomaines : traits dunion, pluriel desnoms, accents et trmas ainsi que lesdoubles consonnes. Rendez-vous surhttp ://www.orthographe-recomman-dee.info pour tous les dtails.

    Cependant, constat a t pos quaucu-ne directive na t prise au niveau dela Communaut franaise concernant lechoix de lune ou lautre orthographe.Ces deux critures existent et peuventcohabiter. Selon certains, mme au seindun seul texte. Dautres spcialistes re-commandent par contre une certaine coh-rence. Rgine Gendarme, responsable des for-mations en langues, communication etsecrtariat au Forem et initiatrice du colloquede conclure: Aujourdhui, on a essay dtreclairs, mais rien nest moins sr que ce le soitDoit-on former nos stagiaires lorthographetraditionnelle ou rforme? .

    Linformatique a galement suivi la langue pournous simplifier la vie. Ainsi, la suite MicrosoftOffice 2010 propose divers outils linguistiques dfinir dans longlet Vrification.

    Il existe en premier lieu le correcteur clas-sique qui isole les fautes sur base dun dic-tionnaire prdfini. Ce sont les fameux mots

    souligns en rouge. La nouveaut estquil est dornavant possible de slec-tionner lorthographe nouvelle ou recti-fie, ou les deux. Le second est le cor-recteur grammatical qui a bien volu.Cest celui qui souligne les mots en vert,comme le classique si jaurais su . Ladernire trouvaille est le correcteurcontextuel en langue franaise qui per-met dviter des fautes dhomonymes. Ilsoulignerait donc en mauve fosse scep-tique.

    Dautres outils utiles au rdacteur sou-cieux de qualit sont disponibles. On peuttraduire de manire littrale, certes, len-semble ou une squence dun document;crer une bibliographie linstar dunetable des matires dj existante; recon-natre lcriture manuscrite et, enfin, per-mettre une reconnaissance vocale mmesi loutil en est encore ses premiers bal-butiements.

    Quant aux hiboux plein de poux de notrecole primaire, ce nest pas encore demainquils perdront leur x au pluriel. Mme sicelui-ci nest quun accident de lhistoire, ladernire rforme de lorthographe na pasos y toucher. La prochaine sautera-t-ellele pas ?

    Cet article a t crit dans le respect des rglesde la nouvelle orthographe.

    Cailloux, choux, genoux, hiboux, joujoux, etc. Bientt un vague souvenir denfance?Entre les partisans de lorthographe traditionnelle pour qui tout changement est vcu commeune atteinte notre patrimoine et ceux qui estiment indispensable une certaine modernisation,la hache de guerre na jamais t enterre. Et au milieu de ce conflit sans fin, ceux pour quila langue franaise est un outil de travail quotidien se retrouvent parfois bien dpourvus

    De lortho

    Notre langue ne sest pas faite en un jour et son orthographeactuelle est dj le rsultat de bien des rformes comme entmoigne ce dictionnaire de Robert Estienne de 1539

    la graphie

    Les stagiaires assistants managersde Forem Formation, Centre de Floreffe.

  • 10

    planningformations travailleursPour les travailleurs titre professionnelFormation pour les enseignants3D Maya 04,05,06,07,08/07 Gosselies3D Maya 22,23,24,25,26/08 GosseliesDreamweaver -Niveau 1 11,12,13,14,15/07 GosseliesHtml et CSS 04,05,06,07,08/07 GosseliesHtml et CSS 22,23,24,25,26/08 GosseliesIllustrator -Niveau 1 22,23,24,25,26/08 GosseliesInDesign-Niveau 1 04,05,06,07,08/07 GosseliesInDesign niveau 1 22,23,24,25,26/08 GosseliesInDesign-Niveau 2 22,23,24,25,26/08 GosseliesPAO-Exercices intgrs 04,05,06,07,08/07 GosseliesPhotoshop base 11,12,13,14,15/07 GosseliesPhotoshop base 17,18,19,22,23/08 GosseliesPhotoshop pr-presse 24,25/08 GosseliesPhotoshop perfectionnement photomontage 29,30,31/08 GosseliesWeb - Exercices intgrs 04,05,06,07,08/07 GosseliesWeb - Exercices intgrs 22,23,24,25,26/08 GosseliesWordpress 29,31/08 Gosselies

    Formation en semaine (de 8h00 16h30) GosseliesAfter Effects - Niveau 1 22,23,25,29/11 - 06/12 GosseliesBase de donnes pour le web 09,12,13,15/09 GosseliesCharte graphique - Utilisation 15/09 GosseliesCharte graphique - Utilisation 16/11 GosseliesCMS 07,10,11,12,13/10 GosseliesColor management - Initiation 05/12 GosseliesColor management - Initiation 19/09 GosseliesColor management pour les photographes 28,29,30/11 GosseliesConcepts et techniques d'internet 17,18/08 GosseliesConcepts et techniques d'internet 01,02/12 GosseliesContenu et criture web 14,21/10 GosseliesCrative Suite - Mise jour PAO (version 5.0) 27/06 GosseliesCrative Suite - Mise jour PAO (version 5.5) 03/12 GosseliesCrative Suite - Mise jour PAO (version 5.5) 14/12 GosseliesDreamweaver - Niveau 1 11,12,13,14,15/07 GosseliesDreamweaver - Niveau 1 12,13,15,16,19/09 GosseliesDreamweaver - Niveau 1 21,22,23/11 - 05,06/12 GosseliesDreamweaver - Niveau 2 20,22,23/09 GosseliesDreamweaver - Niveau 2 08,12,13/12 GosseliesErgonomie de la mise en page 30/06 - 01/07 GosseliesErgonomie de la mise en page 10,11/10 GosseliesErgonomie de la mise en page 12,13/12 GosseliesErgonomie et layout des sites web 19,22,23,25,26/08 GosseliesErgonomie et layout des sites web 07,08,09,10,14/11 GosseliesFinal Cut 11,12,18,25,26/10 GosseliesFireworks et Photoshop pour le web 07,08,09/09 GosseliesFlash 20,21,22,27,28/06 GosseliesFlash 10,11,12,13,14/10 GosseliesGestion et rfrencement d'un site web 27,28,29/06 GosseliesGestion et rfrencement d'un site web 19,20,21/09 GosseliesGestion et rfrencement d'un site web 18,19,20/10 GosseliesHTML et CSS 22,23,24,25,26/08 GosseliesHTML et CSS 29,30/08 - 01,02,05/09 GosseliesHTML et CSS 04,05,06,07,08/07 GosseliesHTML et CSS 20,21,24,25,26/10 GosseliesHTML5 et CSS3 - Mise jour 28,29,30/09 GosseliesHTML5 et CSS3 - Mise jour 05,06,07/12 GosseliesIllustrator - Niveau 1 22,23,24,25,26/08 GosseliesIllustrator - Niveau 1 10,11,12,17,18/10 GosseliesIllustrator - Niveau 2 23,26,28/09 GosseliesIllustrator - Niveau 2 21,22,23/11 GosseliesInDesign - Niveau 1 04,05,06,07,08/07 GosseliesInDesign - Niveau 1 22,23,24,25,26/08 GosseliesInDesign - Niveau 1 08,09,12,13,14/09 GosseliesInDesign - Niveau 1 26,27/10 - 07,08,09/11 GosseliesInDesign - Niveau 2 22,23,27,28,29/06 GosseliesInDesign - Niveau 2 22,23,24,25,26/08 GosseliesInDesign - Niveau 2 03,04,05,06,07/10 GosseliesInDesign - Niveau 2 05,06,07,19,20/12 GosseliesInitiation la programmation pour le web 29,30,31/08 GosseliesJQuery - Base 01,05,06/09 GosseliesJQuery - Avanc 05,06/10 GosseliesLabel FSC et secteur graphique 25/10 GosseliesLightroom 24,25/10 GosseliesMise en page magazines et quotidiens 04,05,06/07 GosseliesMise en page magazines et quotidiens 12,13,14,17/10 GosseliesNewsletter 21,22/11 GosseliesOutils d'E-Communication 18/11 GosseliesPDF 07,08/07 GosseliesPDF 19,20/12 Gosselies

    New New

    New New New

    New

    New

  • 11

    PDF 28,31/10 GosseliesPhotographie numrique 03,04,05/10 GosseliesPhotoshop base 11,12,13,14,15/07 GosseliesPhotoshop base 17,18,19,22,23/08 GosseliesPhotoshop base 29,30,31/08 - 01,02/09 GosseliesPhotoshop base 07,08,09,16,17/11 GosseliesPhotoshop pour le pr-presse 24,25/08 GosseliesPhotoshop pour le pr-presse 05,06/09 GosseliesPhotoshop pour le pr-presse 28,29/11 GosseliesPhotoshop perfectionnement photomontage 29,30,31/08 GosseliesPhotoshop perfectionnement photomontage 20,21,22/09 GosseliesPhotoshop perfectionnement photomontage 05,06,07/12 GosseliesPHP avec Dreamweaver 19,20,22,23,29/09 - 03,04/10 GosseliesPreps version 6.1 - Mise jour 30/09Preps version 6.1 - Mise jour 19/12Wordpress 23,24/06 GosseliesWordpress 29,31/08 GosseliesWordpress 22,23/09 GosseliesWordpress 01,02/12 GosseliesWordpress - Webdesign 04,06,07/10 GosseliesWordpress - Webdesign 21,24,25/10 GosseliesXML 07,08/09 GosseliesXpress 27,28,29,30/06 - 01/07 Gosselies

    Pour les travailleurs titre personnel ou professionnelFormation du samedi (de 9h00 17h00)After Effect - Niveau 1 19,26/11 - 03,10,17/12 GosseliesCMS 17,24/09 - 01,08,15/10 GosseliesConcepts et techniques d'Internet 17,24/09 GosseliesContenu et criture web 10,17/12 GosseliesCration de logos 08,15,22/10 GosseliesDos numrique et clairage en studio 22/10 GosseliesDreamweaver - Niveau 1 19,26/11 - 03,10,17/12 GosseliesErgonomie de la mise en page 17,24/09 GosseliesFinal Cut 17,24/09 - 01,08,15/10 GosseliesGestion et rfrencement des sites web 19,26/11 - 03/12 GosseliesHDR, agrandissement et piqu d'image 22/10 GosseliesHTML et CSS 01,08,15,22,29/10 GosseliesHTML5 et CSS3 - Mise jour 19,26/11 - 03/12 GosseliesIllustrator - Niveau 1 19,26/11 - 03,10,17/12 GosseliesIllustrator - Niveau 2 19,26/11 - 03/12 GosseliesInDesign - Niveau 1 17,24/09 - 01,08,15/10 GosseliesInDesign - Niveau 2 19,26/11 - 03,10,17/12 GosseliesJQuery base 19,26/11 - 03/12 GosseliesJQuery avanc 10,17/12 GosseliesLightroom 17,24/09 GosseliesLightroom 19,26/11 GosseliesOutils d'E-Communication 22/10 GosseliesPhotographie numrique 01,08,15/10 GosseliesPhotoshop base 17,24/09 - 01,08,15/10 GosseliesPhotoshop pour le pr-presse 19,26/11 GosseliesPhotoshop perfectionnement photomontage 03,10,17/12 GosseliesPhotoshop pour les photographes 03,10/12 GosseliesWordpress 17,24/09 GosseliesWordpress - Webdesign 01,08,15/10 Gosselies

    Formation distanceIntroduction la typographie du 04/07 au 31/08 Prsentiel : 11/07 AM, 31/08 GosseliesIntroduction la typographie du 05/09 au 05/10 Prsentiel : 12/09 AM, 05/10 GosseliesIntroduction la typographie du 07/11 au 07/12 Prsentiel : 14/11 AM, 07/12 GosseliesMise en page crative du 04/07 au 31/08 Mise en page crative du 01/09 au 30/09 Mise en page crative du 07/10 au 07/11 Mise en page crative du 16/11 au 16/12 Photoshop Acquisition et retouche du 04/07 au 31/08 Photoshop Acquisition et retouche du 01/09 au 30/09 Photoshop Acquisition et retouche du 07/10 au 07/11 Photoshop Acquisition et retouche du 16/11 au 16/12 Photoshop photomontage du 04/07 au 31/08 Photoshop photomontage du 01/09 au 30/09 Photoshop photomontage du 07/10 au 07/11 Photoshop photomontage du 16/11 au 16/12

    Informations pratiquesFormation gratuite pour: les enseignants (sur base dune convention signe entre ltablissement scolaire et le centre de comptence CEPEGRA) ; les travailleurs introduisant une demande titre personnel (uniquement le samedi) ; les travailleurs des entreprises de la commission paritaire 130 sur base dune attestation du service social de lentreprise prcisant

    la commission paritaire de ses travailleurs (ou fiche de salaire). les travailleurs des entreprises de la commission paritaire 218 en sadressant au CEFORA.Pour les candidats ne rpondant pas ces critres, les frais de participation slvent 120 euros par jour.Possibilit de prise en charge des frais avec les Chques-formation de la Rgion wallonne : www.formabanque.be.

    Formations personnalisesLes formations personnalises peuvent tre envisages dans notre centre de formation ou en entreprise. Les frais de participation slvent 600 par jour et par groupe de 5 personnes maximum et 120 supplmentaires au-del de ce nombre.

    Inscrivez-vous via notre site internet www.formation-cepegra.be

    New New

    New

    New New

    New

    New

  • 12

    Commune de Sainte-Ode province deLuxembourg. Altitude : 500 m. Quand onarrive au domaine de Beauplateau, il estdifficile de simaginer y trouver une impri-merie moderne. Julie Cristofani ne pensaitsans doute pas dcrocher son premieremploi dans un tel endroit, au milieu desbois et des prs, une vingtaine de kilo-mtres de Saint-Hubert.

    Aprs un graduat Saint-Ghislain, la jeunefemme stait inscrite au Cepegra pourcombler quelques lacunes techniques. lcole, on touchait un peu tout et cela meplaisait bien car je ne savais pas encoreexactement ce que je voulais faire , raconteJulie. ma sortie en 2008, je trouvais queje navais pas eu assez de cours dinfogra-phie et un de mes professeurs ma recom-mand les formations du Cepegra. Jaienvoy une lettre de candidature et, la finde lanne, je passais les tests dentre. Onma alors inscrite une semaine dessai et, ala fin de celle-ci, on ma conseill de pluttsuivre un parcours quune formationlongue. Ces deux mois mont apport denouvelles connaissances mais aussi plus demthode. Ensuite, jai eu la possibilit departiciper latelier organis dans le cadrede la formation en Gestion de projets gra-phiques. Comme il ny avait pas assez dinfo-graphistes, jai eu la chance de travailler surdeux projets, une brochure consacre desateliers pour enfants et un dpliant ddi des stages sportifs pour ados .

    Avec deux clients satisfaits et deux exemplesde plus ajouter son portfolio, Julie a pualors se mettre la recherche dun emploi.Sur le site du Forem, je suis tombe sur uneoffre pour Impribeau et jai envoy mon CV.

    Ctait seulement le deuxime que je postais !Javais certaines craintes parce que lan-nonce parlait de workflow et de choses queje ne connaissais pas mais jai tent machance. Et ils mont recontacte , expliquelinfographiste.

    la recherche de quelquun de polyvalent,la petite socit ardennaise convoque doncJulie pour un entretien. Timide et peu habi-tue ce genre dexercices, elle en ressortpersuade de ne pas convenir. Ce qui masauve, cest mon book. Je navais pasencore beaucoup de choses montrer maisjavais essay de prsenter mes travaux demanire originale, un peu sous forme delivre. a leur a beaucoup plu et ils ont puvoir que je pouvais tre crative et quejtais capable dune certaine rflexion parrapport la mise en page , prcise Julie. Je ntais malgr tout pas du tout sre du

    rsultat mais ils mont rappele : javais tslectionne et je pouvais passer un testpratique .

    Un pied dans la maison

    Dj un peu surprise davoir franchi victo-rieusement la premire tape, Julie reprenddonc la route de Sainte-Ode sans trop destress, se disant quau pire, ce sera toujoursune exprience de plus.

    Le fait dtre une femme a sans doute jouun rle : les deux autres postes dinfogra-phistes taient occups par des hommes etils souhaitaient varier les points de vue etprofiter aussi dune sensibilit fminine ,raconte-t-elle. Dailleurs, on nous demandesouvent, mon collgue Michal et moi, defaire deux projets spars lorsque limprimeriereoit une commande dun nouveau client.Suite au test pratique, on ma rappele poursigner un contrat et jai commenc travaillerle lendemain. Aprs deux CDD de 6 mois, jait embauche dure indtermine.

    Un engagement qui saccompagnera dundmnagement pour la jeune Hennuyre,car faire la navette entre Chapelle-lez-Herlaimont et le centre de lArdenne deve-nait impossible Lan dernier, jai mme dacheter des pneus adapts. Circuler ici enplein hiver, ce nest pas toujours facile,surtout avec 40 centimtres de neige !Mme les camions des papetiers ou deslivreurs de plaques offset ne parviennent pastoujours jusqu limprimerie. On est obligdaller leur rencontre avec le transpalettecar ils ont trop peur de ne plus pouvoir remon-ter la cte qui mne latelier.

    On imagine les imprimeries, blotties au cur des agglomrations ou installes en priphriedans dimpersonnels zonings industriels, pas trop loin de leurs marchs potentiels. mille lieuesde ce clich souvent vrifi, Impribeau a su dnicher ses clients au beau milieu de la campagneardennaise. Et Julie Cristofani, peine sortie du Cepegra, y a trouv son bonheur

    Pour Julie, un job intressant vaut bien un petit exil.

    JulieExilardennais pour

  • 13

    Pas facile non plus de quitter la maisonpour venir sinstaller si loin dans le sud dupays. Jai pris un appartement Tennevilleet jy vis pendant la semaine. Seule, ce nestpas vident et cest un peu loin de tout. Jedois prendre la voiture pour aller la banqueet il faut presque dix minutes pour se rendreau magasin le plus proche, dplore la jeunefemme. Heureusement, cest une petiteentreprise familiale, pas du genre chacunpour soi et je ne me sens pas trop isole. Sijtais dans une bote plus impersonnelle, jene tiendrais peut-tre pas le coup .

    Elle regrette dailleurs un peu le manque decontact avec les clients. Le plus souvent,on a des contacts par tlphone et on nevoit pas grand monde mais au niveauboulot, cela va de mieux en mieux.Lentreprise a chang sa manire de tra-vailler : on a mis en place un vritable plan-ning de production pour limpression : avant,on imprimait ce qui tait le plus urgent ; prsent, cest davantage organis. Cest plussimple pour les imprimeurs et cela nouspermet de mieux suivre les clients, de lesavertir du moment o leur travail sera prt,de leur demander les corrections pour teljour Parfois cela marche, parfois pas .

    Au menu de Julie, des brochures, des pla-quettes, des affiches mais aussi les jour-naux communaux de quelques entitsvoisines comme Sainte-Ode ou Saint-Hubert.Ces travaux un peu rptitifs ne constituentpas la totalit de son quotidien et Julie aparfois loccasion de travailler sur desprojets plus originaux qui la ramnent cespremires amours

    Nous devions raliser une brochure sur lessoins palliatifs. Ce n'est pas un sujet trs gaiet la cliente aurait voulu des illustrations laquarelle mais navait trouv personnepour le faire, se souvient-elle. Jai pris celaen charge et jai travaill chez moi durantles heures de bureau pour crer toutes lesillustrations du livre. Ctait dautant plusamusant que je savais quensuite, montravail serait imprim dans les rgles de lartet que le rsultat serait satisfaisant.

    Une entreprise pas comme les autres

    Bref, la graphiste de Chapelle-lez-Herlaimontse plat plutt dans son boulot, malgr lasituation gographique et les petites contra-rits invitables. Elle se sent laise danscette petite structure qui occupe 10 per-sonnes et jouit dun statut un peu particulier.SPRL finalit sociale, Impribeau est enfait une manation du Domaine deBeauplateau, une institution qui accueille desenfants et adolescents placs par le juge. Ilsvivent dans le domaine et certains y suiventmme des formations dans le secteur delHoreca ou dans celui de la finition. Riendtonnant donc ce quune partie destravaux imprims par Impribeau soit ensuiterelie dans lentreprise de formation par leTravail (EFT) voisine, le Futur Simple. Quantaux bnfices gnrs par Impribeau, ilssont intgralement reverss au Domaine etcontribuent donc son financement. Cetteappartenance lconomie sociale ne changepas grand-chose au travail des infographisteset Julie sen accommode trs bien.

    Petit petit, jai pris plus dassurance ,explique-t-elle. Jarrive crer des misesen page varies et cela se passe trs bienavec la clientle. Cest toujours valorisant devoir des clients demander travailler avecmoi parce quils ont t contents du boulotprcdent et quils savent que cela va biense passer , ajoute-t-elle en souriant. Un belaboutissement pour un premier emploi

    Dans ses locaux de Saint-Ode, Impribeau hberge une Roland 304, une Speedmaster 2 couleurs et unstudio prpresse.

    Propos recueillis par Thierry Herman

    Si de nombreux travaux raliss Beauplateauont une coloration locale, limprimerie va aussichercher ses clients en France.

  • 14

    Dans notre pays, le graphisme est unsecteur qui compte et la profession est trsbien considre. Cest pour cela quy crerun lieu uniquement consacr cette spcia-lit nous paraissait naturel , explique FranVanden Bogaert, qui gre la communicationdu Graphic Design Museum. Malgr cettesituation favorable, le projet nest pourtantpas n du jour au lendemain. Si linstitutiona ouvert ses portes il y a trois ans, ses ori-gines remontent au dbut des annes 80.

    Au dpart, le btiment qui abrite le museservait dj de centre culturel et de salledexposition mais il tait trop exigu pourhberger une collection permanente. FrankTiesing et Willem Sandberg commencrent caresser lide dy crer quelque chose deplus durable. Graphiste clbre dans le pays,Willem Sandberg tait aussi le directeur duStedelijk Museum dAmsterdam. Peu peu,les deux hommes firent avancer le projetjusqu aboutir linauguration du musepar la Reine en 2008.

    Nous sommes sans cesse entours par ledesign graphique : quand nous lisons unjournal ou un magazine, quand noussommes dans la rue, quand nous faisons noscourses au supermarch Ce que nousessayons de faire au muse, cest expliqueraux gens ce quest le design, qui en sont lesprofessionnels et comment ils travaillent ,prcise la jeune femme. Cest dautant plusimportant que lvolution technique a misentre les mains de tout un chacun des outils quitaient jusquici lapanage des professionnels.

    Rputs pour leur riche tradition en imprimerie et en typographie, les Pays-Bas le sont aussipour leur avant-gardisme. Ils ont su imposer, dun bout lautre de la plante, le label du dutchgraphic design . Que le premier muse au monde tre entirement ddi au graphisme ait ludomicile dans ce pays, deux pas de notre frontire, ntonnera donc pas grand monde

    Au cur de Breda, le muse du design graphique profite dun environnement agrable et nest qu deux pas de nos frontires.

    Tulipes, fromageset art graphique

  • 15

    Dans ce sens, nous menons aussi unerflexion sur le futur du mtier et sur sonvolution possible . Une rflexion dont onpeut dcouvrir quelques rsultats dans lessalles dexposition: une projection muralerecompose sans cesse une mise en pagebase sur des contenus rcolts sur le web.Pour le studio Lust de La Haye, il sagissait demontrer que le rle du graphiste sloignede la mise en page pour se rapprocher de laprogrammation

    Une mise en perspective de la cration

    Quil sagisse des collections et expositionsou de laspect du btiment lui-mme, leMuse du Design Graphique a constammentun pied dans le pass et lautre dans leprsent et lavenir. Installs au cur de lapetite ville du sud de la Hollande, quelques pas seulement de la place dumarch et des rues commerantes, les4000m2 du muse se partagent entre uneaile datant de 1643 lallure typiquementnerlandaise et une extension conue dansun style trs actuel. Le visiteur y pntrepar un porche lancienne mais cest dansles locaux modernes et les sous-solscreuss pour loccasion quil passera le plusclair de son temps. Au programme, uneexposition permanente consacre unsicle de graphisme au Pays-Bas, des expo-sitions thmatiques temporaires et un vasteespace interactif et ludique.

    Quel que soit le sujet, lapproche retenueprivilgie les liens entre socit et designgraphique. Cest cet esprit qui a prsid la

    conception de lexpo intitule 100 ans degraphisme au Pays-Bas. Nous avons choiside remonter un sicle en arrire car cest ce moment-l que la spcialit est devenueun vrai mtier , explique Fran VandenBogaert. Les entreprises ont compris alorsque lemballage de leurs produits, la publi-cit quon pouvait en faire avait un impactcertain sur les ventes. De la mme manire,lobtention du suffrage universel au dbutdu XXe sicle a entran lapparition desaffiches lectorales car chaque parti devaitdsormais convaincre le peuple de voterpour lui.

    Cest ce que montre lexposition, en insis-tant aussi sur lextraordinaire essor quconnu le secteur aprs la deuxime guerremondiale, un moment o il fallait rebtir

    un pays laiss en ruine et o une vague delibert transformait en profondeur lasocit hollandaise.

    Laccent est aussi mis sur linteractivit etsur la dmarche des crateurs. Une dessalles propose ainsi des tables interactivesqui permettent de dcouvrir quelques rali-sations emblmatiques du design hollan-dais. Prsents sous forme dtudes de cas,les exemples vont de la signaltique laconception de livres ou daffiches enpassant par la cration didentit. Ils sontdcortiqus et expliqus au travers devidos et de documents : quelle tait lademande du client, o le crateur a-t-iltrouv son inspiration, quelles ont t lesractions du public, etc. Petit bmol toute-fois, ici comme ailleurs dans le muse, lesexplications ne sont disponibles quennerlandais et en anglais. Dommage pourceux dont la seule langue est le franais

    Dans la salle voisine, UnCOVERing Women,une expo temporaire plus modeste (quisachevait le 29 mai), dtaille lvolution dela presse fminine et de limage de lafemme dans celle-ci. Ici encore, le lien aveclvolution de la socit est vident et ilsagit aussi de sadresser un public pluslarge et sans doute moins pointu.

    Approche diffrente pour la seconde exposi-tion temporaire cre par Mieke Gerritzen,la nouvelle directrice du muse. ConnectingThe Past And The Future met en relation descrations modernes et plus anciennes etintressera sans doute davantage les gra-phistes ou les tudiants que les novices

    Lexpo UnCOVERing Women retraait lvolution de la place de la femme dans la socit hollandaise.

    Une dmarche originale : le logo dune chane de supermarch dtourn par ses propritaires et intgr une mosque provisoire cre pour le ramadan.

    Lopke van de Reijt

  • La main la pte

    La visite se termine par une vaste salle aucontenu plus ludique. Au dpart, nouslavions conue pour les enfants mais lesadultes aussi voulaient sy essayer. Nous lafaisons donc voluer dans ce sens , prcisela responsable de la com. Les visiteurs sontinvits y raliser une mise en page dme-sure en disposant des lments pr fabri-qus sous le regard dune web cam, concevoir un pictogramme au dpart dunedemande gnre de manire alatoire ouencore crer un T-shirt. Chaque crationdoit tre boucle dans un dlai donn auterme duquel le rsultat est post sur un siteweb ddi. Une bonne premire approchedu mtier et de ses contraintes

    Lan dernier, le muse a attir 50000 visi-teurs dont environ 20000 enfants. La plupartsont des gens intresss par la culture ausens large. Ce nest pas toujours facile deconvaincre le grand public car le nom mmedu muse en laisse certains perplexes. Nousdevons souvent commencer par expliquer dequoi parle vraiment le muse. Le fait de nepas tre dans une grande ville touristiquecomme Amsterdam, par exemple, est aussiun handicap. La ville sera bientt desserviepar une ligne de train grande vitesse etnous esprons en profiter.

    Limplantation du muse dans une petiteagglomration dcentre comme Bredapourrait en effet paratre un peu paradoxalemais elle ne doit pas grand-chose au hasard.

    Avec une acadmie pionnire dans ledomaine de linfographie et de nombreuxgraphistes de premier plan installs dansles environs, la cit brabanonne ntait pastrangre ce domaine. Aujourdhui, ellecherche affirmer son image de ville de la

    communication visuelle : une semaine dudesign y est organise tous les deux ans (ilfaudra attendre mai 2012), de mme quunfestival de bande dessine. Quant son fes-tival du film, il souvre toujours davantage lanimation. Autant de raisons pour les visi-teurs belges dy faire un saut durant lesmois dt

    En pratique

    Breda se trouve 50 kilomtres dAnvers viala E19. De Bruxelles, il faut compter unecentaine de kilomtres et une bonne heurede route si on a la chance dchapper auxbouchons des rings des deux villes. Sur place,on trouvera un vaste parking payant deuxpas du muse. La principale rue commer-ante de Breda nest pas loin et dbouchesur la grand-place

    partir du 11 juin, une nouvelle expositionbaptise Graphic Detour explorera leslimites de plus en plus floues du design gra-phique et associera studios graphiques etcrateurs venus dautres disciplines.

    Lentre cote 7,50 pour les adultes.http://www.graphicdesignmuseum.nl

    Thierry Herman

    Linteractivit tient une grande place dans le muse : on peut sy essayer la mise en page de faon dmesure ou y crer des T-shirts.

    Aprs les expos srieuses, on dcouvre des activitsplus ludiques.

    Lopke van de Reijt